Plein ecran

Gilet Jaune matraqué à la tête lors de l’Acte XX à Besançon : La version du préfet remise en cause par les images, enquête IGPN ouverte (MàJ)

01/04

01/04/19

Enquête IGPN ouverte après le matraquage à la tête d’un Gilet Jaune lors de l’Acte XX du 30 mars. La version du préfet selon laquelle le jeune homme empêchait la progression des policiers et voulait leur renvoyer une grenade désencerclante semble en effet contredite par les images.
– France 2, 1er avril 2019, 20h14

Vidéo postée par la journaliste de Média 25 contredisant les déclarations du Préfet du Doubs :

Auprès de l’Est Républicain, le gilet jaune, qui a reçu plusieurs points de suture et cinq jours d’ITT selon la vidéaste, confirme cette version : «Ce que j’ai entendu est totalement faux. Je suis un militant pacifiste. Je n’ai jamais fait entrave ni tenté de lancer quoi que ce soit sur les policiers.» Et explique : «A la base, je voulais partir de là. J’ai vu une grenade à mes pieds. Je me suis écarté car j’ai cru qu’elle allait exploser. J’ai interpellé un policier en lui disant de la ramasser.» C’est là qu’il a pris le coup de matraque.

31/03/19

Les images tournées le 30 mars montrent un manifestant, vêtu d’un gilet jaune, matraqué au visage par un policier, alors qu’il lui tournait le dos.

(…) Le Figaro

Viktorovitch dénonce les mensonges assumés de Sibeth Ndiaye, ses propos sur la mort de Simone Veil, sur son «job» au gouvernement, et sa «participation» à l'Affaire Benalla
Annemasse (74). Un homme de 27 ans mortellement poignardé

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu