Plein ecran

Age, sexe, ascendance migratoire…Geoffroy Roux de Bezieux (MEDEF) : «Et si la France passait à l’égalité réelle des chances ?»

31/03

Dans une tribune au Parisien-Aujourd’hui en France, Geoffroy Roux de Bezieux, président du MEDEF appelle les pouvoirs publics à créer les conditions pour un meilleur fonctionnement du modèle méritocratique et formule ses propositions. Il propose la création d’un Capital Départ dans le cadre du grand débat national .

« Démarrer dans la vie reste dans notre pays, une source d’inégalités criantes. Il faut encore six générations pour voir nos compatriotes, partis du bas de l’échelle des revenus parvenir au milieu. Autrement dit, il faut 180 ans afin qu’un descendant de famille pauvre atteigne le revenu moyen. Au sentiment de stagnation qui touche sept français sur dix , s’ajoute celui que tout est joué d’avance dans une société qui peine à faire fonctionner son modèle méritocratique.

Lorsqu’en 2005, Aziz Senni écrivait l’ascenseur social est en panne, j’ai pris l’escalier, il faisait le constat que les politiques publiques n’arrivaient pas à avoir raison du déterminisme social. Une récente étude de France Stratégie a montré que plus que les différences de sexe, d’âge ou d’ascendance migratoire, ce sont les inégalités en matière d’éducation qui grippent la machine.
[…]

Parce qu’en France plus qu’ailleurs, les inégalités sont multiplicatives. C’est le cas des inégalités de patrimoine qui ont tendance à se transmettre de générations en générations, par l’intermédiaire de l’héritage et des donations. Elles sont aussi la source d’autres inégalités, en termes de niveau de vie, d’accès à l’éducation ou encore d’accès à la propriété. […]

Le Parisien

Le pape met en garde les chrétiens du Maroc contre tout prosélytisme
Trump supprime les aides financières au Salvador, au Guatemala et au Honduras, qui «ne font rien» contre l'immigration clandestine

Commentaires

Accueil
Menu
X