Plein ecran

Les barrages français cèdent face aux intérêts privés

28/03

Le gouvernement a annoncé sa volonté de privatiser 150 barrages hydroélectriques en France, en dépit de leur caractère hautement stratégique. Il répond ainsi à la volonté de la Commission qui s’était juré de faire chuter ce monopole d’État contraire au dogme de la concurrence libre et non faussée.

Vous avez aimé les Aéroports de Paris, les autoroutes et Engie, vous allez adorer ce nouvel épisode de la grande série de privatisations, pour le moins étonnantes, menée par le gouvernement français. Cette annonce fait suite à près de dix ans de pression de la part de la Commission européenne pour démanteler la gestion publique de l’énergie hydro-électrique.

Puisqu’il était impossible d’exiger la privatisation des centrales nucléaires, relevant des activités d’importances vitales de la nation, la Commission s’est donc reportée sur la deuxième source française de production d’énergie, à savoir les barrages.

[…]

Source : France Culture

Merci à : Dekkrane

Beaupréau-en-Mauges (49) : Macron explique les "gilets jaunes" à des enfants
Espagne : plusieurs agents de sécurité tabassés dans un centre d'accueil pour migrants par une vingtaine de mineurs étrangers

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu