Plein ecran

États-Unis : la justice abandonne les poursuites contre Jussie Smollett, accusé d’avoir mis en scène une fausse agression raciste, la police « furieuse »

26/03

Chicago (USA) – C’est un feuilleton judiciaire digne d’un film à suspense. Les chefs d’accusation retenus contre l’acteur américain Jussie Smollett, accusé d’avoir inventé une agression raciste et homophobe dont il aurait été la victime, ont été finalement abandonnés, mardi 26 mars, à la surprise générale.

«Tous les chefs d’inculpation contre Jussie Smollett ont été abandonnés et effacés de son casier judiciare. Jussie a été attaqué par deux personnes qu’il n’a pas pu identifier le 29 janvier», ont écrit ses avocats dans un communiqué.

(…) Début février, la star de la série Empire porte plainte à la suite d’une agression. A 2 heures du matin, le 29 janvier, à Chicago, deux hommes cagoulés l’auraient roué de coups, en criant « Ici, c’est le pays MAGA ! » (référence au slogan de campagne de Donald Trump, « Make America Great Again »). Selon Jussie Smollett, les deux hommes auraient également placé une corde autour de son cou et l’auraient aspergé d’eau de javel.

(…) Mais, très vite, la machine se grippe : Smollett refuse de confier son téléphone portable aux enquêteurs (il finira par leur fournir une version expurgée et plus ou moins inutilisable de son historique d’appels) et les policiers échouent à trouver une vidéo pour corroborer son récit. Deux semaines plus tard, deux frères nigérians, agresseurs présumés, sont arrêtés à l’aéroport de Chicago. L’un est le coach sportif de l’acteur, l’autre est apparu dans quelques épisodes d’Empire, et l’on retrouve chez eux le scénario d’un épisode de la série.

Une source proche de Jussie Smollett a par ailleurs déclaré à TMZ que le dossier s’était «désagrégé» au grand dam de la police de Chicago qui serait «furieuse».

Paris Match

Le maire de Chicago estime que cette décision est une « travesti de justice ».

Il ajoute que cette décision envoie le message suivant : « Ceux qui ont une influence politique bénéficient d’un meilleur traitement de la part de la Justice »

(…) Le Monde

Garde à vue : Le fiché S d'ultragauche qui "transportait des grenades" serait un conférencier sur les violences policières (MàJ : libéré avec un simple rappel à la loi)
La très controversée réforme européenne du droit d’auteur finalement adoptée

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu