Plein ecran

Après des articles sur des sites comme Fdesouche, une bibliothèque parisienne harcelée pour avoir invité des Drag-Queens à lire des contes non-genrés

20/03

Paris: Le personnel d’une bibliothèque harcelé après avoir invité des drag-queens à lire des contes non-genrés

La bibliothèque Louise-Michel (20e arrondissement) a organisé samedi un atelier de lecture de contes non-genrés par des drag-queens. Depuis, le personnel subit une vague de harcèlement

« Nous faisons face à une campagne de harcèlement de grande ampleur », déplore ce mercredi la direction de la bibliothèque municipale Louise-Michel du 20e arrondissement.

A l’occasion de la Queer Week qui se tient du 15 au 23 mars 2019 – semaine de réflexion sur les genres, les corps et les sexualités – la bibliothèque a organisé samedi un atelier de lecture de contes non-genrés animé par des drag-queens. Comme l’an dernier, cet événement a réuni le temps d’un après-midi, des enfants de 7 à 10 ans et leurs parents, autour « de lectures d’histoires d’aventures, d’amour et de fantaisie », note le personnel. A l’instar du livre « un tigre en tutu » de Fabiana Santiago.

« C’était fait pour un public familial du quartier et venait qui voulait. Il s’agissait d’interroger les stéréotypes autour du fait que les petites filles seraient forcément des princesses et les petits garçons des chevaliers. La démarche, c’est simplement d’interroger le rôle des filles et des garçons », explique à 20 Minutes la direction de l’établissement qui subit depuis une vague de harcèlement, sans précédent.

« 400 messages de haine bloqués »

« Après des partages sur FdeSouches, Bvoltaire, Egalité et Réconciliation et, surtout, le 18-25, j’en suis à quelque chose comme 400 messages de haine bloqués sur le compte Twitter de @biblouisemichel », indique un des membres du personnel sur le réseau social. Le compte de la bibliothèque est d’ailleurs passé en privé face à ces nombreux messages de haine et d’insultes.

« La lecture, tout sauf innocente, de Boucle d’Or et Les 3 Ours revue et corrigée pour être à la mode de drag-queens mal dans leur peau, mon Dieu… Non seulement ces salopes instrumentalisent des enfants très jeunes pour les faire entrer dans leurs obsessions malsaines d’adultes. Mais, en sus, ces salopes touchent à un conte fabuleux qui a aidé plusieurs générations à se construire, à se repérer », lit-on notamment sur le site d’extrême droite, Résistance républicaine.

(…)

20 Minutes

Saint-Denis (93) : lance-roquettes et munitions dans les parties communes de la cité Neruda
Violences : à Saint-Denis (93) , des élèves refusent d'aller au lycée

Commentaires

Accueil
Menu
X