Plein ecran

Italie : Un Sénégalais met le feu à un bus rempli d’enfants pour « venger les migrants morts en Méditerranée » (MàJ : condamné à 24 ans)

15/07

15/07/2020

Titre original du Figaro : « Italie: un homme condamné à 24 ans de prison pour avoir détourné un bus scolaire »

[…]
Ousseynou Sy a été bloqué par des carabiniers sur la route avant de mettre le feu au bus. Tous les enfants étaient parvenus in extremis à s’échapper par des vitres arrières brisées par les militaires alertés en cachette par deux enfants qui se trouvaient sur le véhicule. Ces deux jeunes garçons, Ramy, un Égyptien de 14 ans à l’époque et Adam, un Marocain alors âgé de 13 ans, qui avaient fait preuve d’un courage exceptionnel lors de cette prise d’otages, se sont vus octroyer la nationalité italienne par le gouvernement en juin 2019.
[…]

Le Figaro


22/03/2019





« C’est un miracle, cela aurait pu être un carnage. Les carabiniers ont été exceptionnels pour bloquer le bus et faire sortir tous les enfants », a déclaré à la presse le procureur de Milan, Francesco Greco, précisant ne pas exclure «l’hypothèse du terrorisme ».

Les 51 élèves de deuxième année de collège revenaient d’une sortie sportive avec trois accompagnateurs quand le chauffeur a subitement changé de trajectoire à San Donato Milanese et pris ses passagers en otage. «Personne ne sortira d’ici vivant», a-t-il lancé, selon le témoignage de plusieurs enfants.

(…) Le Figaro



D’après le média italien TGcom24, le chauffeur de bus sénégalais Ousseynou Sy, qui a voulu tuer des dizaines d’enfants, serait né en France.


Il s’appelle Ousseynou Sy, a 47 ans et est italien d’origine sénégalaise. Ce mercredi, ce chauffeur d’une ligne de bus de Milan a voulu perpétrer un massacre pour « venger les morts en mer ».

Alors qu’il conduisait son bus, dans lequel avaient pris place de nombreux enfants, l’homme a détourné celui-ci de son itinéraire, a attaché les enfants avec des câbles aux poignets et les a menacés d’un couteau. Heureusement, l’un d’eux a pu conserver son téléphone et former le numéro des urgences.

Plus de 100 carabiniers ont alors rapidement identifié et intercepté le bus et l’ont forcé à s’arrêter. Mais le chauffeur, qui avait caché des bidons d’essence, a répandu ceux-ci et a crié à l’attention des policiers qu’il faisait ce geste « pour venger les morts en mer« . Une référence aux migrants venu d’Afrique qui meurent en Méditerranée dans des embarcations de fortune en tenant de rejoindre l’Europe, alors que l’Italie leur refuse l’accès à son territoire.

Puis il a bouté le feu au bus avec les enfants toujours à l’intérieur. Les carabiniers ont alors cassé des vitres pour faire sortir ceux-ci. Ils s’en sortent finalement tous indemnes, mis à part quelques intoxications dues aux fumées. 12 enfants et 2 adultes ont été transportés à l’hôpital par mesure de précaution.

L’homme a des antécédents de conduite et état d’ivresse et de violences sexuelles. Ce qui a conduit le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini à se demander « pourquoi quelqu’un avec des antécédents pareils a-t-il pu devenir chauffeur de bus ».

Senego.com / RTL

Nos remerciements à Daniel Brand

2100 : une étude prévoit 8,8 milliards d'humains sur terre, la baisse de la population de l'Asie et de l'Europe, le triplement de celle de l’Afrique
"Qatar, Guerre d'influence sur l'Islam d'Europe" : le documentaire choc que le Qatar préférerait que vous ne regardiez pas (Màj : ce soir 20h30 sur LCP)

Commentaires

Accueil
Menu