Plein ecran

Si Berlin choisit la 5G de Huawei, l’Otan « ne communiquera plus avec elle par le biais de ce système »

13/03

Le commandant suprême des forces alliées en Europe, le général américain Curtis Scaparrotti, a prévenu l’Allemagne que les forces de l’Otan cesseraient de communiquer avec leurs collègues allemands si Berlin s’associait avec le groupe chinois Huawei pour ses infrastructures 5G.

« Nous craignons que la structure de leurs télécommunications ne soit compromise car, tout particulièrement avec la 5G, la largeur de la bande passante et la capacité à soutirer des données sont incroyables », a déclaré mercredi le chef des forces de l’Otan devant une commission parlementaire.

Si la 5G est « intégrée à leur système de communication militaire, on ne communiquera plus avec eux par le biais de ce système », a-t-il prévenu. « Et pour les militaires, ce serait un problème ».

Le général Scaparrotti était questionné sur les discussions commerciales en cours en Europe, notamment en Allemagne, avec des groupes de télécoms chinois comme Huawei et ZTE.

Le Wall Street Journal a révélé lundi que l’ambassadeur américain à Berlin Richard Grenell, un proche du président Donald Trump, avait adressé une lettre au ministre allemand de l’Economie Peter Altmaier pour lui signifier que la coopération en matière de renseignement allait être revue si Berlin ne bannissait pas les entreprises chinoises comme Huawei dans le domaine de la 5G.

(…)

France 24

Un ancien préfet : «Il y a des centaines de quartiers où il est difficile pour la police d'entrer et où le mode de vie et la langue française s'estompent»
Les demandes de brevets en hausse en 2018 en Europe

Commentaires

Accueil
Menu
X