Plein ecran

Suspension des allocations familiales pour les parents d’élèves violents: le gouvernement abandonne

11/03

C’est une information RMC: le ministre de l’Education nationale ne veut plus de cette mesure controversée du plan « violences scolaires », mais envisage toutefois d’autres pistes.

 

Longtemps évoquée, plusieurs fois repoussée et finalement abandonnée: selon nos informations, le gouvernement abandonne la mesure controversée de la suspension des allocations familiales pour les parents d’élèves violents.

Jean-Michel Blanquer a finalement tranché. « Ca faisait trop couleur Ciotti » affirme un proche du dossier, en référence au député Les Républicains, Eric Ciotti, qui dès octobre dernier avait proposé une loi en ce sens.

Le gouvernement planche ainsi toujours sur ce plan commandé par le ministre de l’éducation nationale après l’agression fin octobre d’une enseignante de Créteil, braquée par l’un de ses élèves avec une arme factice.

Dans son plan, reporté plusieurs fois, Jean-Michel Blanquer réfléchit plutôt à des amendes pour responsabiliser les familles d’élèves violents et les élèves violents eux-mêmes s’ils ont plus de 13 ans.

Il faut encore que Jean-Michel Blanquer se mette d’accord avec les ministres de l’intérieur et de la Justice, ce qui peut rendre complexe sa mise en oeuvre.

Angoulême (16) : l'église évangélique vandalisée et pillée
Aux origines d’« Al-Kanz », la plateforme pour consommateurs musulmans

Commentaires

Accueil
Menu
X