Plein ecran

Des travailleurs agricoles marocains accusent leurs employeurs français d’« esclavage »

11/03

Cinq anciens travailleurs détachés marocains passent devant le conseil des prud’hommes d’Arles ce lundi. Dénonçant des conditions de travail proches de « l’esclavage », ils réclament une requalification en CDI. La société d’intérim qui les employait qualifie la situation de « disproportionnée ».

« Cette société nous a détruit la vie ». Venue des îles Canaries fin 2011 avec sa cousine, Yasmine a été envoyée par une société d’intérim espagnole, Laboral Terra, pour travailler dans des exploitations agricoles dans le sud de la France. Ce lundi, avec quatre anciens collègues, elle se rend devant le Conseil des prud’hommes d’Arles pour dénoncer « l’esclavage » dont ils auraient été victimes.

(…) Le Figaro

Un camion va sillonner la banlieue pour "relooker" les chercheurs d'emploi
Européennes : 46% des Français disent qu'ils voteront contre Macron, seuls 19% le soutiennent (Harris Interactive)

Commentaires

Accueil
Menu
X