Plein ecran

Canada : Une femme noire ne recevant pas le succès escompté sur un site de rencontre y voit le fruit d’un racisme latent

10/03

Lorsque Hadiya Roderique a créé son profil Tinder, l’avocate doctorante, âgée de 36 ans, pensait qu’elle serait « bombardée » par des messages d’hommes enthousiastes sur l’application de rencontres en ligne.

Elle avait créé ce qu’elle pensait être un profil spirituel, accompagné de plusieurs photos attrayantes. Cela semblait être un moyen facile de replonger dans le grand bains des rencontres après avoir mis un terme à une relation.

Mais le flot d’attention prévu était plutôt un filet: cinq messages en trois jours et un ou deux messages par jour par la suite. Suspectant que sa peau noire y est pour quelque chose, Roderique a remplacé sa photo par celle de son amie blanche sur le même profil et a observé les messages affluer.

 

Puis, elle a essayé une photo d’elle-même, modifiée numériquement pour la faire apparaître sous des traits caucasiens, et vit alors, encore plus de messages remplir sa boîte de réception.
L’expérience informelle qu’a conduit Rodérique l’a menée à une conclusion décourageante: « Les gens ne sont pas aussi ouverts qu’ils le prétendent peut-être. »

Roderique a joint l’émission  « Your Morning Wednesday » de CTV, pour partager les détails de son expérience sociale, qui met en lumière ce qu’elle dit être, une certaine des réalités sous-jacentes de la scène de rencontres supposée libérale à Toronto.

« Quand vous discutez avec les gens, ils expriment généralement être heureux de faire des rencontres en  dehors de leur race », a-t-elle déclaré.

Mais le manque d’intérêt pour son profil Tinder l’a amenée à soupçonner le contraire.

« Je pense que les gens sont vraiment réticents à tendre la main par-delà la fracture raciale », a-t-elle déclaré.

Elle a mis ses soupçons à l’épreuve en mettant à contribution son amie de doctorat, Jessica.

« Nous avons à peu près la même taille, le même poids et les même attraits, alors je lui ai demandé si elle était disposée à devenir mon cobaye », a déclaré Roderique.

Jessica a posé pour des photos tout en portant les mêmes vêtements que Roderique. Ensuite, Roderique a utilisé les photos et le contenu de son propre profil pour créer la fictive « Hadiya Blanca ».
Avec le nom de Jessica attaché, le profil a accumulé 47 messages en trois jours.

Roderique dit qu’elle savait que certains pourraient critiquer l’expérience en suggérant que les gens auraient peut-être simplement jugé la photo de Jessica comme « plus mignonne » ou « plus accessible ». Elle a ajouté que son profil d’origine avait à peu près le même nombre de vues que celui avec la photo de Jessica. « Les gens regardaient, mais ils ne touchaient pas dans mon cas », a-t-elle dit.

Roderique a donc poussé son expérience encore plus loin en utilisant des techniques de retouche photo pour changer sa propre image et donner ainsi l’impression d’être une caucasienne aux cheveux blonds et aux yeux bleus.

« Elle était la plus populaire de toutes », a déclaré Roderique, ajoutant que son profil racial changé, son profil sur le site de rencontre avait reçu 64 messages en trois jours. Elle a également reçu des messages de plusieurs hommes à qui elle avait envoyé un message de son profil noir et qui ne lui avaient pas répondu.

« Vous vous demandez toujours ce que c’est de l’autre côté, je l’ai vécu et découvert », a déclaré Roderique. « Je ne m’attendais pas à ce que la différence soit aussi dure. »

Roderique suggère que les personnes de couleur trouvent plus de succès avec les rencontres hors ligne ou sur des sites de niche.
L’alternative consiste à braver une scène de rencontres principalement destinée à la population majoritaire de Caucasiens, dont beaucoup ne semblent pas aussi ouverts d’esprit qu’ils le disent.

« Je pense que les gens disent une chose, mais agissent différemment derrière le secret et la sécurité de leur ordinateur », a-t-elle déclaré. « Tu aimerais penser que tu es perçue comme une personne, mais cette expérience était un signal que je ne l’étais pas. »


Traduction FDeSouche de la transcription de l’émission  « Your Morning Wednesday » de CTV News Channel

Paris : manifestation anti-Bouteflika, plusieurs milliers d’Algériens place de la République (MàJ : Mélenchon présent)
Face à la montée de l‘antisémitisme, Ciotti demande une «laïcité plus exigeante» face à un «communautarisme islamiste»

Commentaires

Accueil
Menu
X