Plein ecran

Guinée : il se vante en ligne de son mariage et scandalise les internautes, la mariée avait 13 ans

10/03

Ces derniers jours, de nombreux internautes guinéens ont crié au scandale en découvrant sur Facebook les photos d’un mariage entre un jeune homme âgé d’au moins 23 ans et d’une adolescente de 13 ans. Publiées par le « mari » sur son profil, elles ont été transmises à des associations de protection de l’enfance et des femmes, qui ont obtenu l’arrestation du mari. Entre temps, le jeune homme a annoncé que le mariage avait été annulé. L’adolescente a quant à elle été recueillie par les services sociaux.

Le 28 février dernier, un mariage religieux entre Mamadou Samba Barry, âgé de 23 à 33 ans selon les sources et Fatoumata D., 13 ans, était célébré en public dans le village de Dara-Labé, dans la préfecture de Mali (nord), en Guinée. Mamadou Samba Barry a d’abord publié des photos de lui et de l’enfant sur sa page Facebook personnelle le 18 février pour annoncer leur union puis, le 1er mars, pour faire savoir que le mariage avait eu lieu la veille.

Le marié ayant laissé ses publications ouvertes à tous, ces images n’ont pas tardé à circuler sur les réseaux sociaux. Quelques internautes, visiblement des amis ou membres de sa famille, l’ont félicité. Mais, dans la grande majorité, la publication a suscité des réactions indignées. Des dizaines de personnes jugent ainsi cette union immorale et rappellent qu’elle est également illégale […].

 

C’est une pratique très fréquente en Guinée, notamment à l’intérieur du pays, où de nombreuses familles estiment que, quand une fille atteint la puberté, elle doit se marier. Ils se justifient en disant qu’ils se préservent ainsi des grossesses hors mariage, jugées immorales. Nous espérons qu’elle pourra réintégrer sa famille et poursuivre sa scolarité. Nous avons bon espoir en ce sens puisque ce n’est pas elle qui a dénoncé les faits, elle ne sera donc pas considérée comme « fautive », a priori. Cependant, certaines idéologies conservatrices entraînent des familles à rejeter leurs filles dans des situations semblables, parce qu’elles ont « déjà été mariées » et sont donc jugées « impures ». [Témoignage d’une responsable associative]

 

En Guinée, malgré la loi interdisant le mariage de mineurs, 54,6 % des filles sont mariées avant 17 ans, dont 22,8% avant d’avoir atteint l’âge de 15 ans, selon des données du ministère des Affaires sociales.

France 24

Tarbes (65) : La loge maçonnique du Grand Orient de France visitée par des gilets jaunes
Bordeaux (33) : Nicki Minaj annule son concert à la dernière minute pour aller à la fête foraine

Commentaires

Accueil
Menu
X