Plein ecran

Montpellier : Ni âge, ni nationalité, Khalid possède tout de même neuf identités

07/03

Chronique judiciaire : « Vous en êtes à la neuvième identité »

Khalid donne du fil à retordre à la présidente du tribunal, Geneviève Boussaguet, dont la patience a des limites : « En garde à vue au commissariat central de Montpellier, vous avez donné neuf identités différentes, avec des dates et des lieux de naissance qui ont varié, également, ce qui nous fait perdre notre latin, et surtout notre temps. Il y a d’autres dossiers à évoquer, dites nous enfin qui vous êtes. Laquelle de neuf alias est la bonne ? ».

 Comme il ne parle pas un mot de français, le tribunal a requis un interprète, qui traduit les explications de Khalid, dont, une chose est certaine est le prénom qui revient dans ses neuf alias. L’interprète près la cour d’appel de Montpellier : « Il va nous dire la vraie identité là ». La présidente, perplexe : « On l’écoute ».

 « J’ai 20 ans, pas 23 ans »

Khalid parle à l’interprète, qui traduit illico : « Il dit s’appeler Khalid Mansour, être né en 1995 à Casablanca, au Maroc. C’est son vrai nom d’état-civil ». La juge Boussaguet, irritée se tourne vers ses assesseurs et le procureur de la République, David Durand : « Comment peut-on vous croire ? La dernière identité que vous avez donnée était Khalid, mais pas Mansour comme nom et que vous étiez né en 2002 en Algérie, sans parler des huit autres alias. ».

Le prévenu insiste, il est Marocain et non Algérien, il a 20 ans. « Comment ça 20 ans ? Si vous êtes né en 1995, vous avez 24 ans, enfin ! ». La présidente décide de faire rechercher rapidement un casier judiciaire au nom de Khalid Mansour né en 1995 au Maroc, pour s’assurer qu’il dit vrai, cette fois.

[…]

Fausse identité à Perpignan

« En garde à vue au commissariat central, vous avez déclaré être né en 2002 au Maroc, donc être mineur, sauf que des examens osseux réalisés pendant votre détention provisoire ont attesté que vous étiez majeur. Et que vous n’étiez plus pris en charge par le Département des Pyrénées-Orientales, après avoir été hébergé, alors que vous étiez adolescent dans un foyer à Perpignan, encore l’année dernière sous une fausse identité et alors qu’il était déjà adulte », révèle la présidente du tribunal.

[…]

L’article dans son intégralité sur E-Metropolitain

Un vétéran du djihad condamné à seize ans de prison
Lille. Un SDF maintenu en détention pour avoir lancé une chaise et 2 bouteilles lors de la manif des gilets jaunes

Commentaires

Accueil
Menu
X