Plein ecran

« Gouine » plutôt que « lesbienne » : les LGBT+ victimes de la censure des géants du web

04/03

 

L’expérience est saisissante. Tapez le mot « lesbienne » sur Google et observez combien l’écrasante majorité des résultats se compose de contenus pornographiques. Pourtant, ce terme est seulement défini par le « Larousse » comme « relatif à l’homosexualité féminine ».

\

« Avec l’Association des journalistes lesbiennes, gays, bi(e)s, trans et intersexes, nous avons entamé des discussions avec Google. Ils savent qu’il y a un problème », rapporte la journaliste Alice Coffin. Porte-parole de l’European Lesbian* Conference (EL*C), elle explique avoir déjà eu de mauvaises surprises : « Nous avons observé que les filtres de messagerie de nos destinataires, notamment ceux qui ont Gmail, classent beaucoup d’e-mails de l’EL*C, lambdas et newsletters, dans les spams… »

Les laboratoires de la haine : une enquête sur le Front national à Beaucaire
Allemagne. La mauvaise « blague » de l'héritière d'Angela Merkel

Commentaires

Accueil
Menu
X