Plein ecran

Afrique : « La ruée vers l’Europe » n’est pas inscrite dans la démographie

04/03

Dans La ruée vers l’Europe, Stephen Smith n’hésite pas à écrire : « La jeune Afrique va se ruer sur le Vieux Continent, cela est inscrit dans l’ordre des choses », et il avance même une projection démographique : en 2050, l’Europe comptera 150 à 200 millions d’Afro-Européens, soit 25 % de sa population.

Cette affirmation vigoureusement réfutée par François Héran et Julien Brachet. Au mieux, les sub-Sahariens passeraient de 1 % à 3 ou 4 % en 2050. Julien Brachet cite, comme François Héran, une étude datant de 2016 du Fonds monétaire international qui prévoit qu’en 2050, 34 millions de migrants originaires d’Afrique subsaharienne résideront dans l’ensemble des 36 pays de l’OCDE, dont 26 en Europe, et selon les Nations unies le solde net en Europe sera en 2050 de 32 millions d’étrangers (tous pays d’origine).

Notons, d’emblée, que Stephen Smith affirme qu’il en sera ainsi alors que les démographes sont beaucoup plus prudents : ils évoquent des futurs probables et chiffrent plusieurs scénarii (neuf variantes dans UNDSEA). Stephen Smith aurait-il raison ? Une analyse serrée de son argumentaire révèle des approximations et des contradictions logiques qui renvoient à un problème plus général, celui de l’utilisation tendancieuse des données démographiques. […]

The Conversation

Nantes (44) : Exposition Cimarron, "l’histoire de l’esclavage afro-descendant par les mascarades"
Le frère de Chérif Chekatt menace de commettre un attentat (MàJ : 6 mois ferme, laissé libre à l'issue du procès)

Commentaires

Accueil
Menu
X