Plein ecran

Soigné en Suède, un islamiste était reparti se battre en Syrie : « A présent, il représente une menace pour la Suède »

03/03

Khaled Shahadeh, un terroriste de l’EI, âgé de 28 ans, est rentré en Suède afin d’y être soigné. Ensuite, il est reparti pour se battre à nouveau pour le terrorisme islamiste.

A présent, il est considéré comme l’un des quatre terroristes suédois appartenant à l’Etat islamique qui représentent une menace particulière pour la Suède. L’évaluation de cette menace est faite sur la base de l’expérience du combat, sur le fait qu’ils ont exprimé le désir de commettre des actes à l’étranger ou qu’ils possèdent des contacts avec des acteurs qui ont planifié ce type d’acte.

– Il est si têtu. Je ne pense pas qu’il abandonne, a déclaré le père de Khaled quand nous le rencontrons. […]

D’autres sources confirment que Khaled Shahadeh, à son retour en Suède, a reçu l’aide médicale suédois pour ses blessures de guerre. Après avoir guéri, il est retourné en Syrie. C’était en été 2015.

Et ce n’est pas la première fois que des partisans suédois de l’Etat islamique reviennent en Suède avec des blessures de guerre. […]

Thomas Lindén, président du conseil d’éthique de l’association médicale, déclare que c’est le besoin médical qui détermine si les médecins doivent fournir des soins ou non, et non l’identité de la personne.

– Nous ne jugeons pas les gens. Nous fournissons des soins pour des besoins médicaux sans chercher à savoir qui est l’homme ou ce qu’il a fait. C’est le cœur de la pratique médicale. Cela n’empêche pas d’autres institutions de la société de prendre des mesures à l’encontre de ces personnes, mais lorsqu’il s’agit de soins, nous n’évaluons pas l’homme, explique Thomas Lindén.

Il poursuit :

– Nous prodiguons des soins aux pauvres et aux riches, nous fournissons des soins aux meurtriers en prison. Si c’est pour punir, il est possible que d’autres organismes de la société le fassent. Les soins ne doivent pas faire partie de l’appareil répressif. Ce sont les autres instances de la société qui sont autorisées à le faire.

[…]

Expressen.se / Doku.nu

Paris : nouvelle manifestation d’Algériens contre un 5e mandat de Bouteflika en Algérie
Acte XVI à Nantes : un manifestant reçoit un tir de LBD dans les testicules

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu