Plein ecran

Grenoble : nuit de violences après le décès de 2 jeunes poursuivis par la police (MàJ : nouvelle embuscade contre la police )

12/03

12/03/2019, 10h20

Vers 22 heures, plusieurs voitures ont néanmoins été volontairement incendiées, avenue Rhin-et-Danube et rue Anatole-France, obligeant les sapeurs-pompiers à intervenir et les forces de l’ordre à se déployer largement dans la cité.
Les policiers ont alors été la cible de plusieurs cocktails Molotov jetés du haut des toits mais personne n’a heureusement été blessé.
Au total, cinq véhicules sont partis en fumée et aucune interpellation n’a été effectuée.

Le Dauphiné


09/03/2019, 21h20

L’incendie semble se développer dans le bâtiment abritant une pépinière d’entreprises, au 88 rue Anatole-France, qui avait déjà été une première fois incendié dans la nuit de jeudi à vendredi. L’avenue Rhin-et-Danube est maintenant coupée à la circulation à la hauteur de la cité Mistral et les forces de police sont toujours présentes en nombre. Des tirs d’engins pyrotechniques (des mortiers), ont été dirigés contre les forces de l’ordre, sans faire de victimes, en tout début de soirée.

(…) Le Dauphiné


09/03/2019

Dans la nuit de vendredi à samedi, sept voitures ont été incendiées ainsi que quatre poubelles. Les sapeurs-pompiers sont également intervenus pour 3 feux de détritus. En début de soirée, comme jeudi, un très important dispositif de forces de l’ordre avait été mis en place préventivement avenue Rhin-et-Danube. Un hélicoptère a survolé le quartier pendant une partie de la soirée. Aucun blessé n’est à déplorer. Il n’y a pas eu d’interpellation.

(…) Le Dauphiné


07/03/2019, 00h30

De nouveaux incidents ont éclaté ce soir dans le quartier Mistral de Grenoble, peu après une marche blanche en hommage aux deux jeunes morts. Les troubles ont débuté vers 21h00 quand plusieurs voitures ont été retournées et incendiées tandis que des pierres et des cocktails molotov étaient lancés depuis les toits des immeubles sur les forces de l’ordre.

(…) Le Figaro


06/03/2019, 18h07


MàJ 06/03/2019

Craignant une nouvelle nuit d’émeutes et de violences urbaines, les services de police ont mobilisé d’importants moyens, comprenant même un hélicoptère qui a survolé Grenoble toute la soirée de mardi et une bonne partie de la nuit.
Entre minuit et 1h30, plusieurs voitures ont été brûlées sur l’agglomération (le nombre exact n’a pas été communiqué) et les sapeurs-pompiers ont essuyé quelques jets de pierres en intervenant pour les éteindre mais personne n’a heureusement été blessé.

(…) Le Dauphiné


MàJ 05/03/2019, 13h15

Carte interactive : le bilan après la nouvelle nuit d’émeutes dans l’agglomération de Grenoble

ledauphine.com


MàJ 05/03/2019, 8h45

Environ 65 véhicules ont été détruits par incendie cette nuit à Grenoble, Échirolles, Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux, selon un bilan de la police. La plupart des incendies ont été allumés sur la commune de Grenoble. La propagation des violences urbaines, qui était déjà palpable la nuit précédente (une dizaine de feux recensés hors du quartier Mistral) est désormais incontestable. Des incendies en grand nombre ont ainsi été combattus dans les secteurs du village Olympique (rue Aimé-Pupin, ue Edmond-Esmonin, rue Christophe-Turc et rue Claude- Kogan, dans le quartier Tesseire (rue du 140ᵉ RIA, rue Émile-Romanet, avenue des Jeux Olympiques), ainsi que dans le centre-ville.

(…) Le Dauphiné


MàJ : 04/03/2019

Trois véhicules ont été incendiés ce soir à Echirolles et des jeunes gens ont commencé à jeter des barricades en travers d’une avenue, mais les forces de l’ordre sont intervenues et la situation est maintenant sous contrôle. Par ailleurs, trois autres véhicules ont été incendiés dans le secteur de la Villeneuve de Grenoble.

(Source)



Les affrontements se poursuivent entre des dizaines de jeunes gens et les gendarmes et policiers. Des parpaings tombent depuis le haut des immeubles et, événement quasi surréaliste dans cette ambiance, un feu d’artifice vient d’être tiré depuis un parking situé entre deux immeubles, dans la cité…

(…) Le Dauphiné



MàJ 23h00

De nouveaux incendies ont été allumés sur l’avenue Rhin-et-Danube aux entrées sud et nord du quartier Mistral de Grenoble ce dimanche en début de soirée. Le quartier a été bouclé par les forces de l’ordre. À 23 h 30, on dénombrait treize voitures et deux engins de chantier incendiés. Parmi les treize voitures se trouveraient huit véhicules du service de la voirie de la Ville de Grenoble dont des locaux sont situés dans le quartier Mistral. (…) Le maire de Grenoble appelle au calme. Dans un communiqué, Eric Piolle « invite chacun à respecter le deuil des familles et des proches des deux adolescents, décédés hier soir. Monsieur le Procureur de la République s’est immédiatement saisi des faits et l’enquête a commencé pour établir les circonstances de l’accident. J’appelle au calme et à ne pas rajouter des violences urbaines à ce drame. »

(…) Le Dauphiné


Ce dimanche en fin de journée, le Procureur de la République est revenu sur les premiers éléments de l’enquête concernant la mort de deux jeunes dans un accident de scooter. Il a lancé un appel à témoins. Les deux victimes seraient mortes écrasées entre le bus et le parapet de la route. (…)

Le scooter double le bus par la droite

Selon Eric Vaillant, les deux passagers du scooter sont morts après avoir été coincés entre le flanc d’un bus qui circulait sur une voie d’accès à l’A480 et le parapet de cette même bretelle. Voyant arriver derrière lui un scooter suivi à distance par une voiture de police aux gyrophares allumés, le conducteur de l’autocar s’est déporté sur la droite afin de laisser passer les deux autres véhicules. Mais au même moment, le scooter décide de doubler le bus par la droite et se retrouve donc coincé et écrasé.

« Aucun choc avec la voiture de police »

Toujours selon le Procureur, les analyses toxicologiques du chauffeur étaient totalement négatives : « Nous avons affaire à un professionnel », a expliqué le Procureur. Eric Vaillant a par ailleurs insisté sur le fait qu’il n’y a eu « aucun choc » entre le scooter et la voiture de police, un véhicule banalisé de la Brigade anti-criminalité, qui le suivait à distance. Et de lancer également un appel à témoins : le scooter, avant le tragique accident, aurait effectué une queue de poisson à un véhicule blanc. Le ou les occupants de ce véhicule sont priés de se rapprocher des services de police car « leur témoignage est très important ».

Les deux victimes connues des services de police

Concernant les deux victimes, le Procureur a confirmé leur âge : 17 et 19 ans. Tous les deux étaient connus des services de police pour des faits de petite délinquance. Ce samedi 2 mars, ils circulaient sur un scooter volé, un Yamaha T-Max d’une cylindrée de 125 centimètres cubes.(…)

francetvinfo.fr


Un quartier de Grenoble a été le théâtre dans la nuit de samedi à dimanche de violences urbaines après le décès de deux jeunes qui ont percuté en scooter un autobus après un refus d’obtempérer.

Les deux jeunes gens, originaire du quartier Mistral, circulaient sans casque et ont refusé de s’arrêter à un contrôle de police. A la suite de l’accident qui leur a coûté la vie, la tension est brusquement montée dans le quartier.

Après minuit, 30 à 40 personnes ont tenté d’envahir une caserne de CRS voisine du quartier Mistral. Les assaillants ont notamment incendié des voitures dans le voisinage.

(…) Le Figaro

Violence anti-française : un pompier témoigne
Roubaix (59) : plus de trois mille euros de contravention pour un cortège de mariage dangereux

Commentaires

Accueil
Menu
X