Plein ecran

Le prélèvement à la source aggrave le déficit budgétaire de la France

03/03

En 2018, la chute des recettes fiscales (diminution de la taxe d’habitation, baisses des cotisations salariales…) résulte également de la mise en œuvre du prélèvement à la source qui modifie le rythme des décaissements et encaissements d’impôt sur le revenu en cours d’année, explique le ministère de l’Action et des Comptes publics. Mais les services de Gérald Darmanin anticipent une situation bien pire en 2019…

Le déficit du budget de l’Etat français s’est établi à 17,3 milliards d’euros à fin janvier, en hausse de 6,5 milliards par rapport à la même période il y a un an, selon les données publiées vendredi par le ministère de l’Action et des Comptes publics. […]

En 2018, le déficit du budget de l’État français s’est établi à 76,1 milliards d’euros, se dégradant de 8,4 milliards par rapport à 2017 sous l’effet du coût des baisses de prélèvements obligatoires mises en œuvre l’an dernier, notamment la diminution de la taxe d’habitation et des cotisations salariales.
Pour 2019, la loi de Finances anticipe une nouvelle hausse du déficit à 107,7 milliards d’euros, principalement sous l’effet du coût de la transformation du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) en baisse de charges pérenne pour les entreprises et des mesures prises par le gouvernement en réponse au mouvement des « Gilets jaunes ». […]

news.yahoo

Aurélien Taché (LREM) "réfléchit" à rendre la syndicalisation obligatoire
Paris : les Gilets Jaunes organisent une course dédiée aux « blessés et mutilés » du mouvement

Commentaires

Accueil
Menu
X