Plein ecran

Google a du mal à garder les employés issus de la diversité

02/03
Ce sont des terribles statistiques qui viennent d’être dévoilées quant à la politique des ressources humaines mise en œuvre du côté de Google. On apprend ainsi que le géant de Mountain View est vraiment très mauvais à l’heure de garder ses employés issus des minorités, qu’ils soient noirs, latinos ou amérindiens.

Concrètement, les résultats sont en « amélioration » en 2018 par rapport à 2017 pour les Noirs, avec un taux d’attrition qui passe de 127 à 113 et 115 à 110 pour les Latinos. En revanche, pour les Amérindiens, on passe de 90 à 140. Des résultats qui sont supérieurs à ceux de la moyenne nationale aux États-Unis.

Mais cela montre aussi avec une nouvelle dimension l’affaire de cet employé qui avait été licencié après un mémo remettant en cause la diversité au sein de l’entreprise. A l’époque, le problème concernait surtout les femmes de son point de vue, mais difficile de ne pas étendre la problématique à la lumière de ces données. En comparaison d ‘ailleurs, le taux d’attrition des femmes, passé de 94 à 90, est inférieur à la moyenne nationale. Toutefois, plusieurs affaires de harcèlement sexuel pourraient compliquer la donne dans les prochaines statistiques.

Google, qui cherche aussi à promouvoir des podcasts issus de la diversité, va sans doute devoir s’atteler à trouver des solutions en interne. Attention toutefois, il ne faut peut peut-être pas réduire le problème uniquement à une question de minorités, le taux d’attrition des Blancs, est lui passé de 108 à 110 entre 2017 et 2018. Google aurait donc tout simplement du mal à retenir ses employés. C’est seulement l’ampleur du phénomène qui varie.

Tech Crunch

Dépigmentation volontaire de la peau : une pratique dangereuse, taboue et en augmentation
La Roche-Sur-Yon (85) : un médecin généraliste raconte son engagement auprès des migrants

Commentaires

Accueil
Menu
X