Plein ecran

Londres : la base de données utilisée par la police pour identifier les membres de gangs jugée « raciste » car elle contient trop de Noirs

01/03

01/03/2019

Témoignage de Lippy Lickshot, un ancien membre d’un gang criminel, qui se plaint de la base de données, estimant qu’elle lui fait du tort.

Sky News


21/12/2018

Londres (Royaume-Uni) – Le maire Sadiq Khan a demandé une refonte complète de la base de données des gangs établie par Scotland Yard, car 4 individus sur 5 sont des Noirs.

Il a été constaté que la base de données comprenait un nombre « disproportionné » de jeunes hommes noirs.

Un algorithme a été créé après les émeutes de 2011 afin d’identifier les personnes considérées à risque d’être impliquées dans les gangs.

La mairie de Londres a constaté que sur les 3 200 noms inscrits dans la base de données, les trois quarts ont moins de 25 ans et quatre sur cinq sont des Noirs.

La municipalité a déclaré que, bien qu’il existe des preuves que la liste a contribué à réduire les taux de délinquance, des mesures étaient nécessaires pour « rétablir la confiance » et s’assurer qu’elle est utilisée « légalement et proportionnellement ».

(…) Standard.co.uk

Voir : Sadiq Khan demande à Scotland Yard de réviser sa base de données sur les gangs car 80% sont de jeunes hommes noirs

Hamza ben Laden déchu de sa nationalité saoudienne
L'étrange obstination à vouloir privatiser "Aéroports de Paris"

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu