Plein ecran

Interdit de maquillage au lycée, il soulève une vague de soutien

21/02

Son témoignage fait le tour des réseaux sociaux. Sur Twitter, ce mercredi 20 février, beaucoup parlent d’un certain Alexis, jeune lycéen en première L-ES dans établissement de la ville d’Albi. En cause, la convocation chez la CPE qu’il a reçue après avoir été aperçu dans son lycée du Tarn avec du maquillage.

 

Les faits se sont déroulés lundi 18 février. Alors qu’il était à la cantine pour déjeuner, une collégienne du groupe scolaire a été choquée par la mise en beauté du jeune garçon et les talons à ses pieds. Surprise, elle en a parlé à sa mère qui, peu de temps après, a pris rendez-vous avec les responsables de l’établissement pour le sermonner.

Ni une, ni deux, Alexis se retrouve dans le bureau de la conseillère. Même si certains l’évoquent sur Twitter, il n’a jamais été question d’un renvoi. Non, celle-ci lui a demandé de ne plus se maquiller. « Elle m’a dit que je devais respecter les codes normaux et m’habiller dans une tenue adaptée », raconte le lycéen, contacté par Le HuffPost.

Alexis est estomaqué. Il questionne la CPE et lui demande pourquoi il lui est interdit de venir de la sorte au lycée. Sa question est restée sans réponse. Elle lui explique que son accoutrement ne doit pas être choquant. « Mais ça n’a pas à choquer. Cet entretien n’aurait même pas dû avoir lieu », confie le jeune homme, en colère.

Le parti de Nicolas Dupont-Aignan écarte Emmanuelle Gave après la découverte de tweets polémiques
Fausse "attaque raciste et homophobe" par des "pro-Trump" : (MàJ) L'acteur Jussie Smollett inculpé pour avoir menti

Commentaires

Accueil
Menu
X