Plein ecran

Fausse « attaque raciste et homophobe » par des « pro-Trump » : (MàJ) L’acteur Jussie Smollett inculpé pour avoir menti

21/02

[…]

Celui qui avait porté plainte pour agression raciste et homophobe est donc depuis mercredi 20 février officiellement considéré comme suspect, et a été inculpé pour trouble à l’ordre public par un grand jury de Chicago. Ce dernier reproche entre autres à l’acteur le dépôt de fausse plainte, passible de 18 mois de prison. Sur Twitter, le porte-parole de la police de Chicago, Anthony Guglielmo, a confirmé les faits : « Les accusations de crime contre Jussie Smollett pour faux dépôt de plainte viennent d’être approuvées par le procureur général. Les détectives prendront contact avec son équipe juridique pour négocier une reddition raisonnable en vue de son arrestation. »

Attaqué en janvier dernier non loin du métro, Jussie Smollett avait affirmé lors de ses premières dépositions que deux hommes masqués avaient passé un nœud coulant autour de son cou, avant de le battre, de verser de la javel sur lui, puis de crier des injures homophobes et racistes. Mi-février, la police de Chicago avait arrêté deux suspects, les frères Osundairo, qui avaient aussitôt clamé avoir été payés 3 500 dollars par l’acteur pour l’attaquer

[…]

Vanity Fair


17/02/2019

Selon des sources policières: de nouvelles preuves suggèrent que l’attaque de Jussie Smollett était orchestrée.

Chicago:

Deux responsables proches de l’enquête ont déclaré à CNN que la police de Chicago estimait que l’acteur Jussie Smollett avait payé deux hommes pour orchestrer une agression qu’il aurait rapportée le mois dernier.

Smollett nie avoir joué un rôle dans son attaque, selon une déclaration de ses avocats.
Les deux hommes, qui sont frères, ont été arrêtés mercredi mais ont été libérés sans inculpation vendredi après que la police de Chicago eut annoncé la découverte de « nouvelles preuves ».
Les sources ont déclaré à CNN que les deux hommes coopèrent maintenant pleinement avec les forces de l’ordre.
Smollett a déclaré aux autorités qu’il avait été attaqué début 29 janvier par deux hommes qui « criaient des insultes racistes et homophobes ». Il a déclaré qu’un attaquant lui avait passé une corde autour du cou et lui avait versé une substance chimique inconnue.

Les sources ont déclaré à CNN que des documents montraient que les deux frères avaient acheté la corde trouvée autour du cou de Smollett dans une quincaillerie à Chicago.
Les avocats de Smollett, Todd S. Pugh et Victor P. Henderson, ont déclaré samedi soir à CNN que Smollett était en colère contre ces derniers développements.

« En tant que victime d’un crime motivé par la haine qui a collaboré à l’enquête de la police, Jussie Smollett est en colère et dévastée par les récents rapports selon lesquels les auteurs sont des personnes avec lesquelles il est familier », lit-on dans le communiqué. « Il est à nouveau victime des accusations attribuées à ces auteurs présumés selon lesquelles Jussie a joué un rôle dans sa propre attaque. Rien n’est plus éloigné de la vérité et quiconque prétend le contraire mentait. »
Les avocats de Smollett ont déclaré s’attendre à des nouvelles de la police de Chicago sur l’enquête et continueraient de coopérer avec les autorités.
« A l’heure actuelle, Jussie et ses avocats n’ont aucune intention de répondre à des sources » anonymes « au sein de l’enquête, mais poursuivront les discussions par les voies officielles », lit-on dans le communiqué.
Smollett est identifié comme gay et joue depuis 2015 le personnage gay de Jamal dans le drame de la chaîne de télévision Fox « Empire ».

Qu’est-il arrivé

Selon le porte-parole de la police de Chicago, Anthony Guglielmi, l’acteur a déclaré aux détectives qu’il avait été attaqué par deux hommes près de l’entrée inférieure d’un hôtel Loews à Chicago. La police aurait alors appris que les deux hommes hurlaient « Empire… Empire » tout en le frappant.
Dans un entretien supplémentaire avec les autorités, Smollett a confirmé les informations de presse selon lesquelles l’un des assaillants avait également crié: « Ceci est le pays de MAGA », faisant référence au slogan de la campagne « Make America Great Again » du président Donald Trump.
Le lendemain de l’incident, la police a publié des images de surveillance montrant deux silhouettes marchant sur un trottoir. La police a déclaré qu’elles étaient recherchées pour être interrogées

Les deux hommes ont été arrêtés mercredi. La police a déclaré vendredi que les hommes étaient considérés comme des « suspects potentiels » et que les détectives avaient « une cause probable de leur implication dans un crime présumé ».
Mais vendredi soir, ils ont été relâchés, a déclaré Guglielmi, « en raison de nouveaux éléments de preuve résultant des investigations du jour ».
« Et les détectives ont encore du travail d’investigation à compléter », a-t-il ajouté.
L’un des hommes est apparu sur « Empire », a déclaré Guglielmi. Une source policière a également déclaré à CNN vendredi soir que les hommes avaient déjà été affiliés à Smollett, mais n’a pas fourni de détails supplémentaires.

Smollett a exprimé sa frustration de ne pas être cru
Après l’attaque présumée, les collègues et les fans de Smollett se sont rassemblés autour de lui, exprimant leur choc et leur tristesse.

« Nous devons nous aimer quelle que soit notre orientation sexuelle, car cela montre que nous sommes unis sur un front uni », a déclaré Lee Daniels, le créateur de « Empire », dans une vidéo publiée sur sa page Instagram le 29 janvier. « Et aucun raciste ne peut débarquer et faire ce qu’ils vous ont fait. Lève la tête, Jussie. Je suis avec toi. »

Smollett a donné son premier compte-rendu détaillé de ce qu’il a qualifié de crime de haine contre lui, et de ses conséquences, dans une interview accordée à « Good Morning America » ​​sur ABC, diffusée jeudi.

Au cours de l’entretien, il a exprimé sa frustration de ne pas être cru.

« J’ai l’impression que si j’avais dit que c’était un musulman, un mexicain ou un noir, je pense que les incrédules m’auraient beaucoup plus soutenu », a déclaré Smollett. « Et cela en dit long sur l’endroit où nous sommes en tant que pays en ce moment. »

Smollett a déclaré que l’un des assaillants a crié « c’est le pays MAGA » avant de le frapper au visage. Mais il a réfuté les informations selon lesquelles il aurait déclaré à la police que les assaillants portaient une casquette « Make America Great Again ».
« Je n’ai jamais dit cela », a-t-il confié à Robin Roberts d’ABC. « Je n’avais pas besoin d’ajouter quoi que ce soit de ce genre. Ils m’ont appelé f****t lui mon ils m’ont à nouveau interpellé par un « n****r ». Il n’y a aucune façon d’amputer cela. Je n’ai pas besoin d’une casquette MAGA comme « cerise sur le gâteau raciste ».

Traduction FDeSouche d’un article de CNN


Photo d’illustration issue du compte twitter de Jussie Smollet


Etats-Unis : de nombreux doutes sur l’agression de Jussie Smollett cachés par la police et les médias à cause du politiquement correct ? (MàJ)

Etats-Unis : de nombreux doutes sur l’agression de Jussie Smollett cachés par la police et les médias à cause du politiquement correct ? (MàJ)

Interdit de maquillage au lycée, il soulève une vague de soutien
Marseille : Karim L. poignarde ses victimes en fonction de leur nationalité, il fait 4 blessés et est abattu (MàJ)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu