Plein ecran

Pologne : les jeunes votent très majoritairement à droite, seuls 9% des 16-29 ans se disent « ouverts à la différence »

13/02

Les jeunes en Pologne votent de manière disproportionnée pour les partis de droite. Ce changement n’est pas seulement une tendance temporaire – la jeunesse de plus en plus patriotique aspire à des valeurs plus conservatrices.

En Pologne, le déplacement de la jeune génération vers la droite n’est ni une tendance temporaire ni une expression de protestation. Elle représente une nouvelle donne. Les jeunes Polonais aspirent à des valeurs immatérielles telles que l’église, la tradition et la sécurité.

Ce changement s’est manifesté pour la première fois lors des élections législatives de 2015. Les deux tiers des électeurs âgés de 18 à 29 ans ont soutenu des partis de droite. Le parti national-conservateur Droit et Justice (PiS) et le mouvement populiste de droite Kukiz’15.

« Au cours des trois dernières années, les jeunes Polonais se sont encore plus tournés vers les valeurs conservatrices », déclare la psychologue Marta Majchrzak, coauteure d’une étude publiée en novembre par l’institut de recherche commerciale IQS, dans laquelle des politologues ont interrogé les Polonais âgés de 16 à 29 ans. « Ils font confiance aux autorités, rêvent du mariage et sont fiers d’être citoyens polonais », a-t-elle expliqué.

L’étude n’a classé que 9 % des jeunes interrogées comme « cosmopolites » et « ouverts à la différence ».

La jeune génération veut un système économique réglementé précisément parce que la situation économique s’est améliorée ces dernières années. « Les jeunes Polonais comparent la situation sécuritaire de la Pologne avec le désordre dans le monde, » a déclaré Majchrzak. Selon l’étude de l’IQS, les jeunes Polonais considèrent leur pays comme un lieu sûr qui les protège des incertitudes du monde. Trois répondants sur quatre se sont prononcés contre l’acceptation des réfugiés. Près d’un tiers d’entre eux ont déclaré qu’ils renonceraient à leurs libertés individuelles pour plus d’ordre.

(…) DW.com

Terroristes réclamés par l'Italie : la France a reçu une première demande d'extradition
La rabbin Delphine Horvilleur fait un lien entre le mouvement des «gilets jaunes» et l’antisémitisme

Commentaires

X
Accueil
Menu