Plein ecran

Bruxelles : Procès Nemmouche, comment le Roubaisien s’est radicalisé en prison

13/02

L’ancien directeur de la prison de Salon-de-Provence, dans laquelle le djihadiste était incarcéré entre 2008 et 2010, témoignait lundi

À ce procès ouvert à Bruxelles le 10 janvier, Mehdi Nemmouche, 33 ans, est accusé d’avoir tué de sang-froid, le 24 mai 2014 au musée juif, un couple de touristes israéliens, une bénévole française et un jeune employé belge du site
Il avait été arrêté six jours après la tuerie à sa descente d’un bus à Marseille en possession des armes utilisées, un revolver et un fusil d’assaut de type Kalachnikov

Le jihadiste Mehdi Nemmouche s’est « beaucoup radicalisé » lors de son séjour à la prison de Salon-de-Provence entre 2008 et 2010, a affirmé lundi l’ancien directeur de cet établissement du sud de la France. « Il l’était déjà un peu, je pense qu’il s’est beaucoup radicalisé au centre de détention« , a assuré Charbel Aboud […]. D’après l’ex-directeur du centre de détention de Salon (2008-2011), aujourd’hui sous-préfet, Nemmouche comptait à l’époque parmi une quinzaine de détenus remarqués pour leur propension à « imposer aux autres leur vision » d’un islam radical.

Portant longue barbe et djellaba, selon plusieurs témoignages, celui qui purge alors une condamnation pour un braquage commis fin 2017 dans la région de Nice participe à des prières collectives en dehors des lieux prévus pour le culte […].

Il existait à l’époque dans cette prison un contexte de « contagion » des idées radicales, avec des personnes « sous influence« , « basculant dans un comportement rigoriste« , a raconté l’ex-directeur, citant le cas d’un détenu d’origine portugaise ayant tenté de s' »autocirconcire » une nuit…

France 3 Régions

 

Vote d'un amendement rendant obligatoires les paroles de la marseillaise, les drapeaux français et européen dans chaque classe (Màj)
Brest : Encore une permanence de député LREM vandalisée

Commentaires

Accueil
Menu
X