Plein ecran

Autriche : un Turc tue à coups de couteau le chef d’un bureau d’aide sociale, car sa demande d’asile a été rejetée (MàJ)

12/02

12/02/19

Felix Baumgartner, le Premier homme à franchir le mur du son en chute libre, donne libre cours à sa colère sur Facebook : « C’est bien que l’Autriche ait pu sauver le meurtrier turc de 33 ans Soner O. de la peine de mort en Turquie. C’est juste dommage qu’un innocent fonctionnaire autrichien ait dû mourir de manière bestiale pour cela », écrit ironiquement le sportif de l’extrême.

Il continue : « Les hommes inhumains, comme le meurtrier turc Soner O., devraient être expulsés manu militari vers leur pays d’origine ». Baumgartner termine son message de colère par un « ça suffit ! ».

(…) Heute.at

« Je tirerai pleinement parti de toutes les possibilités que me donne l’État de droit pour corriger ce dysfonctionnement dans le système d’asile, même si, pour ce faire, je dois enfreindre les règlements de l’UE », a déclaré le ministre de l’Intérieur Herbert Kickl après l’attaque meurtrière au couteau perpétrée à Dornbirn.

Tagblatt.ch


11/02/19

Autriche – A Dornbirn, dans le Vorarlberg, le chef d’un bureau d’aide sociale a été poignardé à mort mercredi. Le suspect est un Turc de 34 ans.

Le suspect a été interdit de séjour en Autriche en 2009 en raison de nombreuses infractions pénales. En 2010, il est parti pour la Turquie.

Mais cette année, il est retourné illégalement en Autriche et a formulé une demande d’asile le 7 janvier. Il voulait obtenir des soins de base pour les demandeurs d’asile auprès du bureau d’aide sociale de Dornbirn.

Parce que sa demande d’asile a été rejetée, le migrant a attaqué le responsable du service d’aide sociale avec un long couteau de cuisine et l’a tué.

La police a été en mesure d’arrêter rapidement le meurtrier.

(…) Selon le « Kronen Zeitung », le demandeur d’asile ne peut pas être expulsé s’il est reconnu coupable de meurtre. Selon la police, le suspect aurait déclaré qu’il avait été membre d’une milice kurde et qu’il avait tiré sur des soldats turcs. Il risque donc la peine de mort en Turquie.*

Le ministre autrichien de l’Intérieur s’est dit consterné par la « brutalité de l’acte ». En particulier, il estime incompréhensible qu’une personne frappée d’une interdiction de séjour en Autriche puisse formuler une demande d’asile. (source)

(…)

Heute.at / KleineZeitung.at

* La Charte des droits fondamentaux, dans son article 2, prohibe la peine de mort ainsi que l’expulsion ou l’extradition d’une personne vers un pays où elle risquerait la peine de mort. (diplomatie.gouv.fr)

« Ligue du LOL » : « les mises à pied c'est bien mais on veut des embauches de femmes et de minorités aux postes à responsabilité »
"L'antisémitisme en France rappelle celui des années 30", pour Nonna Mayer, politologue à Sciences Po

Commentaires

X
Accueil
Menu