Plein ecran

Châteaulin (29) : Une association héberge et se bat pour de « jeunes migrants mineurs non accompagnés », jugés majeurs par les médecins et tribunaux

10/02

Vendredi, l’association Le Temps Partagé a rencontré des personnes et familles intéressées par leur démarche d’accueil.

L’association Le Temps Partagé organisait une réunion publique, vendredi soir, à la Maison pour tous de Châteaulin. « Nous apportons notre aide à de jeunes migrants mineurs non accompagnés, arrivés en France depuis plusieurs mois, qui sont dans l’attente de la reconnaissance de leur minorité », a précisé Caroline Fher, qui co-préside l’association.

« Ce soir, notre but est de rencontrer des personnes et familles intéressées par cette démarche. Nous sommes là pour répondre à vos questions, vous qui êtes déjà ou qui souhaitez devenir « hébergeurs », vous aussi, les jeunes, qui n’ont plus d’hébergements. Nous rayonnons déjà jusqu’à Concarneau, le Cap Sizun, le Pays Bigouden et à présent à Châteaulin », a précisé Caroline Fher.

Parmi les hébergeurs, Claude et Martine, qui accueillent Amadou, avec d’autres familles, se félicitent de la création d’un réseau « plus efficace ainsi sur Châteaulin ». Hildegarde est venue de Lopérec. Elle accueille en famille Sowmadio qui, comme Amadou, vient de Guinée Conakry. Sowmadio a vu sa minorité contestée et a donc perdu ses droits à l’hébergement. Un recours est déposé mais, pour l’instant, il vit dans une famille d’accueil. « Nous ne connaissions pas l’Afrique, c’est chose faite à présent. C’est un réel enrichissement culturel pour nous », affirme Hildegarde.

Le télégramme de Brest

Suisse : Les stations de ski du Valais "se décarcassent" pour accueillir les enfants issus de l'immigration qui n'ont pas reçu une "culture ski" de leurs parents
Débat Damien Rieu / Médine

Commentaires

Accueil
Menu
X