Plein ecran

« Je suis conscient de l’infiltration de l’ultradroite et je le condamne », déclare le « gilet jaune » Benjamin Belaïdi

08/02

Benjamin Belaïdi, militant associatif et « gilet jaune » a affirmé sur franceinfo vendredi 8 février que le mouvement était infiltré par l’ultradroite.

En tant que « gilet jaune », êtes-vous conscient de cette infiltration ?

Oui, complètement. Pour l’avoir vécu, je suis conscient que les ‘gilets jaunes’ sont infiltrés par l’ultradroite. Je le dénonce et le condamne. je participe aussi à nettoyer les rangs. Lors de l’acte IX, le 12 janvier, en fin de manifestation, sur la place de l’Étoile, une personne scandait des propos anti-juifs. Il se trouvait à une dizaine de mètres de moi. J’ai décidé d’aller voir cette personne pour lui dire qu’il ne pouvait pas tenir ce genre de propos. Je l’ai invité à quitter la manifestation. Il a refusé. Un de ses collègues s’est approché, et a acquiescé à l’ensemble de ses propos. Le ton est monté, d’autres gilets sont venus et je me suis permis de leur expliquer la situation en vue d’une condamnation unanime. Chose qui a été faite. Ces militants ont donc été expulsés de la manifestation par des « gilets jaunes ». C’est ce que j’entends par nettoyer les rangs. […]

Pensez-vous pouvoir maîtriser ces tentatives d’infiltration ?

Ce n’est pas notre rôle. Ce que l’on ne comprend pas, c’est pourquoi les forces de l’ordre attendent systématiquement la fin de la manifestation pour aller cueillir ces personnes ultra-violentes. Elles sont dans le cortège, identifiables. D’autant plus qu’elles communiquent sur leurs réseaux respectifs. On pourrait agir plus efficacement contre eux.

francetvinfo

Pau (64): Un réfugié afghan poignardé par un "vrai faux" Afghan
Annemasse (74) : Une femme poignardée à mort par son ex-compagnon turc "Elle avait déjà déposé 5 plaintes pénales pour violences"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu