Plein ecran

Avec la réforme du lycée, le grand flou de la spécialité « mathématiques »

08/02

Dès la rentrée 2019 pour les élèves de première, les mathématiques figureront dans le programme en tant que spécialité, et non dans le tronc commun. Cette décision suscite des inquiétudes chez les professeurs et les élèves.

C’est l’un des gros chamboulements prévu par la réforme du lycée. En vigueur dès la rentrée prochaine pour les élèves de première, celle-ci prévoit de remplacer les trois filières, S, ES, et S, par un tronc commun à dominante littéraire, et de reléguer les mathématiques au rang de spécialité. Les élèves pourront en choisir trois en première, puis deux en terminale. Cette mesure, censée favoriser une formation «à la carte», suscite en ce moment une vague d’interrogations chez les professeurs, les élèves et leurs parents.

Renoncer ou non aux maths, un dilemme cornélien

Le niveau de difficulté de la future spécialité mathématiques devrait se rapprocher de l’actuelle filière S. Une décision qui laisse certains enseignants circonspects. «Je crains que les élèves ne soient pas prêts, explique Rémi Chautard, professeur de mathématiques en Seine-Saint-Denis. Pour ceux qui auraient plutôt le «niveau ES» en maths, le programme sera plus dur et cela risque d’entraîner une autocensure, et pour les plus scientifiques, le niveau va baisser. En un sens, tout le monde y perd son intérêt.»

(…)

Le Figaro

Les audiences du Grand Débat sont en chute libre : «Les chaînes vont-elles continuer longtemps à diffuser les débats ?» s'interroge Le Parisien
Ameziane dénonce le silence de Macron sur le rapatriement des Jihadistes, «acte grave où on les accueille alors qu'on est dans une France meurtrie par les attentats»

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu