Plein ecran

Police de sécurité du quotidien. Christophe Castaner : «Je ne veux pas d’une police brutale»

07/02

Le concept de police de sécurité du quotidien (PSQ) a été lancé il y a un an, afin de rapprocher les forces de l’ordre de la population. Depuis, le mouvement des Gilets jaunes est passé par là. Christophe Castaner veut maintenir le cap, annonçant en exclusivité la création de 32 nouveaux quartiers de reconquête républicaine pour 2019.

[…] C’est une volonté de reconquête républicaine de territoires gangrenés par la délinquance et les trafics. L’idée est de faire reculer l’insécurité mais aussi le sentiment d’insécurité. Le ressenti, la peur, est pour moi un indicateur tout aussi important car on ne peut pas toujours opposer des statistiques. J’ai bien conscience que la population n’a pas encore le sentiment d’une transformation de la police. Il faut du temps. Je ne veux pas d’une police brutale qui inspire la peur, mais d’une police forte qui inspire la confiance et le respect. […]

La philosophie de la PSQ n’est-elle pas mise à mal par la crise des Gilets jaunes ?

Je ne crois pas. Il y a une mise en cause systématique de l’action de la police dans les manifestations des Gilets jaunes, et une violence contre les forces de l’ordre. Mais ces mouvements ne sont pas représentatifs de la population et les Gilets jaunes ne sont pas violents par nature, les violents, ce sont les casseurs. Les Français ne jettent pas un tel regard sur la police. […]

Le Parisien

Italie : de moins en moins d'Italiens et plus de 5 millions d'étrangers
Une Gilet Jaune de Béziers : "J’étais à la rue avec mon fils, alors que les immigrés sont logés dans les hôtels à 1200 euros par mois !"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu