Plein ecran

Duisburg (All.) : Selon un rapport, seulement 8,2 % des enfants parlent couramment l’allemand

08/02

De moins en moins d’enfants à Duisburg maîtrisent l’allemand. C’est le résultat du rapport sur la santé des enfants des écoles primaires, que Ralf Krumpholz, commissaire adjoint à l’intégration, au sport et à la santé, présentera lors de la prochaine réunion du comité sanitaire de la ville. En 2017, la proportion d’enfants capables de parler l’allemand sans erreur n’était que de 8,2 % lors des examens scolaires.

Selon le rapport, cette évolution s’explique par la proportion croissante d’enfants issus de l’immigration. Moins de la moitié (49,9 %) des enfants qui ont passé l’examen d’entrée à l’école en 2017 ont grandi avec l’allemand comme langue maternelle. 50,1 % d’entre eux, en revanche, venaient de ménages où une autre langue est parlée.

Dans certains quartiers de la ville, les familles germanophones sont apparemment devenues une minorité. La proportion d’enfants dont la langue maternelle est différente de l’allemand est de 74,4 % à Marxloh, de 87,5 % à Bruckhausen et de 87,9 % à Hochfeld. […]

Des problèmes découlent de cette évolution. Par exemple, le rapport sur l’état de santé indique que la durée des examens a considérablement augmenté ces dernières années. Ceci est principalement dû à des problèmes de langue chez les parents des enfants, ce qui a rendu la communication avec le médecin plus difficile.

En dehors des développements linguistiques, il y a également d’autres éléments défavorables qui sont apparus dans la ville ces dernières années. Par exemple, la proportion d’enfants présentant des troubles moteurs et de coordination est passée de 20 % en 2010 à 27 % en 2017.

La proportion d’enfants chez qui les médecins ont diagnostiqué des problèmes de comportement a également augmenté au cours des dernières années. Alors qu’en 2009, cette proportion était encore de 5,6 pour cent, elle est passée à 14,2 pour cent en 2017.

Il s’agit de troubles tels qu’un comportement d’opposition, une tolérance limitée à la frustration, le manque de distance, une timidité prononcée, une confiance en soi réduite, la peur de la séparation ou de l’échec, une forte agitation motrice, une agressivité ou une motivation limitée. […]

 

(Traduction Fdesouche)

Rp-online.de

Une activiste afroaméricaine chez Barthès : Trump a rendu le Blanc "stupide et menteur", il faut coucher avec des Noirs pour "changer de race" et "protéger la santé des enfants"
Katie Hopkins : "Des juifs quittent l’Europe pour Israël, je me demande… Où se réfugieront les Blancs pour qu’ils se sentent chez eux ?"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu