Plein ecran

Utrecht (Pays-Bas) : le mot « marocain » apparaît dans un appel à témoins pour retrouver des délinquants, le maire condamne et juge cela « stigmatisant »

03/02

Utrecht, Pays-Bas : M. le Maire regrette l’emploi du mot « marocain » dans un appel à témoins émis par la police.

La police recherche les auteurs d’un certain nombre de vols violents commis dans les rues à Utrecht, dont des enfants ont été victimes. Selon la police, les auteurs parlaient « avec un accent marocain ».

Après l’interpellation courroucées du parti des migrants musulmans DENK qui trouve « stigmatisant » que la police indique que les auteurs de ces délits parlent marocain., le maire a exprimé ses regrets au sujet de l’alerte de la police. Il a déclaré : « Dans ce cas, malheureusement, les mots d’un témoin ont été retranscrits in extenso dans le rapport de police, alors que la police aurait pu omettre le mot ‘marocain’ dans ce cas. La police a déploré l’adoption de ce choix de mots. Je le regrette beaucoup aussi. »

Selon le maire, l’origine d’une personne est rarement divulguée par la police. « Il n’est pas courant de faire référence à l’origine ethnique dans les signalements, sauf dans le cas des personnes disparues, où l’origine ethnique est connue et peut être utile pour retrouver une personne disparue. »

(…) RTVUtrecht

Merci à nick

Pourquoi la "Taxe attentats" risque d'augmenter
Hongrie : connu pour ses positions anti-immigration, Orbán fait le choix d'une politique nataliste ambitieuse pour remédier au déclin démographique

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu