Plein ecran

Bernard-Henri Lévy part en tournée pour défendre l’idée européenne menacée par «le fascisme et le fatalisme»

03/02

Bernard-Henri Lévy entame le mois prochain une tournée théâtrale dans 21 villes du continent pour défendre l’idée européenne, «cette invention démocratique unique dans l’histoire des hommes» que menacent à présent le fascisme et le fatalisme. Un entretien réalisé par Par Anna Cabana et Hervé Gattegno.

Il y a aussi, hélas, des profiteurs du malheur, des rentiers de la désespérance et de la catastrophe. Et ils n’ont aucun intérêt, eux, à être européens. Avec ceux-là, le combat sera sans merci.

[…] Nous sommes en train de vivre, en réalité, la troisième grande crise de la démocratie depuis un siècle. Il y a eu celle d’avant 1914, autour de l’affaire Dreyfus. Puis celle des années 1920. Et là, maintenant, la troisième. […]

Dans ces cas-là, les digues cèdent. L’esprit critique abdique. Et on tolère, par exemple, au nom de la «misère sociale», des choses inacceptables : voyez la prosternation, en tout cas pendant les premières semaines, devant les dérives antirépublicaines et factieuses des Gilets jaunes. […]

Quand les gens vont-ils comprendre que le fascisme n’est pas une aberration de l’Histoire, un gros mot, mais une catégorie politique à part entière ou, mieux, un type de régime? […]

Quand on dit «populistes», c’est une abdication sémantique?

C’est, en effet, un mot trop doux pour dire une nouvelle version, certes naissante, certes balbutiante, du fascisme historique. […]

Benoît Hamon, pendant la présidentielle, avait lancé une belle idée : celle d’un revenu minimum universel. Le texte montre que l’idée ne fonctionne pas à l’échelle de la France mais qu’à l’échelle du continent, oui. Vous imaginez un chèque signé Europe et garantissant à chacun un minimum vital décent ? L’Europe changerait de visage. Elle deviendrait brusquement plus aimable. En tout cas, pour les gens honnêtes. Pour ceux qui ne sont pas juste des fanatiques et avec qui on peut parler.

Parce qu’on ne peut pas parler avec tout le monde ?

J’ai toujours refusé de dialoguer avec un lepéniste, par exemple. Ou avec Tariq Ramadan. Il y a des gens qui sont animés d’une telle haine que le dialogue est inutile. Mais avec les autres, tous les autres, et, en la circonstance, avec les eurosceptiques de probité, la discussion est non seulement possible mais indispensable. […]

La Règle du Jeu

Venezuela : la France demande à Maduro d'annoncer une élection présidentielle "d'ici ce soir"
L'Education nationale s'excuse pour un manga "inapproprié" conseillé à des élèves de primaire

Commentaires

Accueil
Menu
X