Plein ecran

A cause des nombreux tués, la colonisation des Amériques par les Européens aurait contribué au petit âge glaciaire de l’époque

31/01

La colonisation des Amériques à la fin du XVe siècle a tué tant de personnes qu’elle a perturbé le climat de la Terre.

C’est la conclusion des scientifiques de l’University College de Londres, au Royaume-Uni.

Selon l’équipe, les perturbations qui ont suivi la colonisation européenne ont provoqué l’abandon d’une grande partie des terres agricoles qui furent envahies par des arbres et autres végétaux à croissance rapide.

Cela a fait descendre suffisamment de dioxyde de carbone (CO₂) de l’atmosphère pour finir par refroidir la planète.

C’est une période de refroidissement souvent appelée dans les livres d’histoire « petit âge glaciaire » – une période où les hivers en Europe voient régulièrement la Tamise geler à Londres.

« La grande mort des peuples autochtones des Amériques a conduit à l’abandon de suffisamment de terres défrichées pour que l’absorption du carbone terrestre qui en a résulté ait un impact détectable sur la température de l’air dans l’atmosphère et à la surface du globe », écrivent Alexander Koch et ses collègues dans leur article publié dans Quaternary Science Reviews.
[…]

BBC

Crise politique au Venezuela : deux journalistes français et trois de l'agence espagnole EFE ont été arrêtés (MàJ : libérés mais il en reste d'autres)
Angleterre : malgré une décision de justice l'école islamique continue les ségrégations sexistes envers les petites filles, les inspecteurs se sentent délaissés par les politiques

Commentaires

Accueil
Menu
X