Plein ecran

Etats-Unis : de nombreux doutes sur l’agression de Jussie Smollett cachés par la police et les médias à cause du politiquement correct ? (MàJ)

11/02

11/02/2019

Je n’ai pas souvenir d’une grosse histoire criminelle montrant un plus grand écart entre ce que la police et les médias disent publiquement et ce qu’ils expriment dans les coulisses, que cette saga concernant le crime haineux présumé contre l’acteur Jussie Smollett. De même, a-t-on déjà vu histoire où l’on puisse en dire plus grâce à ce qui ne s’est pas passé que grâce ce qu’on sait s’être réellement passé.

La position publique actuelle de la police de Chicago est que plus tôt ce mois-ci, à 2 heures du matin, par une nuit très froide de Chicago, Smollett a été victime de ce qui semble être un crime haineux odieux où il a été physiquement attaqué par deux hommes et humilié en raison de sa race, son homosexualité et peut-être son opposition au président Donald Trump. Les médias de Chicago, dans leurs reportages officiels, ont en grande partie traité ce récit comme légitime. Et face au total manque de suspects et de preuves corroborantes, ont plutôt légitimé le narratif en montrant de la frustration, qu’en y voyant une indication que quelque chose n’allait pas.

Dans les coulisses cependant, d’après les conversations que j’ai eues avec plusieurs personnes qui ont couvert l’histoire, il y a une vision radicalement différente de ce qui est vraiment arrivé à Smollett. En bref, les sources policières s’entendent presque toutes pour dire que l’histoire de Smollett est très probablement fausse. Et que même les médias qui régurgitent encore la « ligne de parti » actuelle n’y croient pas vraiment.

D’après mon expérience, la plupart des gens sont très mauvais pour lire entre les lignes dans ce genre de situations, et cela mène souvent à des interprétations très inexactes de ce qui se passe réellement. Cette affaire comporte plusieurs éléments importants qui, si vous savez ce qu’il faut rechercher, rendent l’évaluation des actions de la police et des médias assez facile.

La première chose que vous devez comprendre au sujet de cette situation, c’est qu’en raison de la personnalité de Smollett et de la nature de ses allégations, personne dans les forces de l’ordre ou dans les médias ne veut participer à une remise en question publique de son histoire. Tout le monde sait que pour toute implication négative face à un Noir, homosexuel, de gauche, célèbre, victime d’un crime haineux horrible, ils seront attaqués de front et sévèrement, qu’ils s’avèrent avoir eu ou non raison.

En tant que conservateur, je considère cela un peu comme son « champ de force » politiquement correct. La protection de Smollett ici est littéralement aussi forte qu’elle puisse l’être, surtout à Chicago, une ville qui a une grande population noire et qui est bien à gauche.

Ainsi, dans cet environnement médiatique hyper-sensible, toute sortie de piste sur l’histoire servie par la police ou les médias, un peu comme si votre enfant de sept ans montrait des signes subtils qu’il ne croit plus au Père Noël, aurait un poids exponentiellement plus grand que ce qu’elle aurait normalement. Ici, la police et les médias de Chicago ont fourni de nombreuses indications voilées de ce genre, tant en public qu’en privé.

Entre autres choses, la police a indiqué très clairement qu’elle n’avait pas encore trouvé de preuve d’une attaque, bien qu’elle ait presque tous les mouvements de Smollett sur des vidéos de surveillance. Ils ont révélé que Smollett n’a pas voulu donner son téléphone cellulaire pour vérifier la chronologie des événements. Ils ont même publié des photos de « personnes d’intérêt » dont ils devaient savoir qu’elles allaient faire l’objet de moqueries universelles pour leur manque d’intérêt évident.

De mon point de vue, aucune de ces révélations importantes n’aurait été rendue publique telle qu’elle l’ont été, à moins qu’il n’y ait eu un soupçon extrême au sein de la police que l’histoire de Smollett n’était pas entièrement exacte.

Par extension, les sources policières ne diraient pas aux médias, comme on me l’a répété régulièrement et avec vigueur, que les autorités agissent avec la supposition qu’elles ne trouveront jamais de preuves pour corroborer entièrement l’histoire de Smollett. Ce n’est pas non plus le résultat d’une simple spéculation, la police le fait avec une grande spécificité, incluant même une théorie alternative pour ce qui s’est réellement passé (les tentatives actuelles pour trouver l’origine de la corde trouvée autour du cou de Smollett longtemps après que l’événement fut terminé sont considérées comme l’élément le plus probable de changer la donne, du moins s’il y en a un dans cette affaire).

Quant aux médias de Chicago, quelques journalistes de la télévision locale utilisent apparemment Twitter comme confessionnal afin d’obtenir des informations sur l’affaire que leurs stations craignent encore de diffuser. Rob Elgas, de la filiale d’ABC à Chicago, et Rafer Weigel, de la station Fox (qui diffuse la série Empire de Smollett) ont continuellement mis à jour les développements, ou absence de développements, d’une manière qui donne une image très différente de ce que les téléspectateurs percevraient d’un journal télévisé.

Il est très évident que si un grand organe de presse de Chicago avait le courage d’être le premier à discréditer ouvertement l’histoire de Smollett, les autres suivraient aussitôt le chef de file. Mais à cause du risque qu’il y a à se tromper dans cette situation (le fameux « champ de force » de Smollett), il n’y a tout simplement aucune raison de plonger à l’aventure avant que la police ne fasse enfin une déclaration définitive.
[…]

MEDIAite


31/01/2019

[…]
Plus tôt, [le porte-parole de la police] avait révélé que Smollett était au téléphone avec son manager vers 2 heures du matin HNC mardi, lorsqu’il a été approché par ses agresseurs. Cependant, il a déclaré que l’acteur avait refusé aux enquêteurs l’accès à son téléphone.
[…]

USA Today


30/01/2019

C’est la terrible nouvelle qui a choqué le monde entier. Alors qu’il venait d’arriver à Chicago pour se produire sur scène, Jussie Smollett a été victime d’une grave attaque dans la nuit de lundi à mardi 29 janvier 2019. Selon les informations rapportées par TMZ, le comédien a été frappé à plusieurs reprises par deux hommes et aspergé d’eau de javel. Ses agresseurs lui ont également passé un nœud coulant autour du cou, tout en hurlant que les États-Unis étaient un « pays MAGA » [Make America Great Again, ndlr], le slogan du président Donald Trump. Si Jussie Smollett a réussi à se rendre à l’hôpital, ce récit terrifiant a vivement fait réagir sur les réseaux sociaux. Cet événement douloureux n’a d’ailleurs pas manqué de déclencher une vague d’émotion à Hollywood. Attristées par cette violente agression, les stars ont rapidement affiché leur soutien à l’acteur de la série Empire.
[…]

Melty


Les inspecteurs ont passé en revue les images de surveillance de Jussie Smollett se rendant dans un appartement du centre-ville de Chicago après une visite matinale dans un restaurant Subway, mais aucune a n’a montré une attaque contre l’acteur, a déclaré un fonctionnaire de police mercredi.
[…]
M. Guglielmi a déclaré que les détectives qui enquêtent sur les allégations de crimes haineux ont examiné des centaines d’heures de vidéos de surveillance provenant d’entreprises et d’hôtels dans la zone fortement surveillée. Mais il a dit qu’ils vont devoir en collecter et en voir plus. Il a dit qu’ils élargissent les recherches pour inclure des images d’autobus et de bâtiments publics au-delà des environs immédiats de la scène dans l’espoir de repérer les hommes qui correspondent à la description que Smollett a faite des suspects.

« Nous n’avons vu personne, à ce stade, qui corresponde à la description qu’il a donnée, personne n’a l’air menaçant et nous n’avons trouvé aucun récipient nulle part « , a dit Guglielmi, faisant référence à un récipient utilisé pour le liquide que l’acteur a reçu.
[…]
En plus de sa carrière d’acteur, Smollett a une carrière musicale et est un militant reconnu, particulièrement en ce qui concerne les questions liées aux problématiques LGBTQ.
[…]
Chicago possède l’un des systèmes de vidéosurveillance les plus sophistiqués et les plus étendus des États-Unis, avec des milliers de caméras sur les poteaux de rue, les gratte-ciels, les bus et dans les tunnels ferroviaires.

Selon la police, les caméras les ont aidés à procéder à des milliers d’arrestations.[…]

Associated Press


[L’acteur n’avait originellement pas fait mention à la police des slogans comme quoi les Etats-Unis sont un pays MAGA]

La Ligue du LOL : une page facebook privée animée par des journalistes parisiens accusée de cyber-harcèlement par des néo-féministes (màj)
Quand Jeanne Added (victoire de la musique de l'artiste féminine) soutenait un festival interdit aux blancs du mouvement afroféministe Mwasi

Commentaires

Accueil
Menu
X