Plein ecran

« Contre la haine en ligne, des internautes s’organisent »: Le magazine Slate révèle que des groupes organisés oeuvrent sur les réseaux sociaux pour manipuler l’opinion publique

22/01

[…]

C’est le cas de Simon. Pendant quelques minutes ou une heure chaque jour, il réagit à la haine. Parfois, il interroge: «Avez-vous lu tout l’article?».

[…]

Aux côtés de 173 personnes inconnues, il répond méthodiquement à la haine à l’œuvre dans les commentaires d’articles. Avec ses camarades, il se coordonne dans un groupe Facebook, secret et fermé, dont le nom reprend ironiquement un sigle policier. Il réunit femmes et hommes de 20 à 55 ans, «beaucoup de travailleurs sociaux», suppose Simon, même s’il n’en connaît personnellement que très peu. Depuis 2016, le groupe veille sur les posts Facebook des journaux normands pour faire en sorte que les commentaires les plus «likés», et donc ceux qui remontent tout en haut de la section, ne soient pas systématiquement les plus haineux.

[…]

Xavier, 34 ans, membre de l’escadron normand qui répond à la haine, a lui aussi lancé un site pour aider les volontaires à répondre aux préjugés. Plus de 200 idées reçues y sont déconstruites. Pour chacune, il rédige des contre-arguments, propose des chiffres et sources officielles.

[…]

De plus en plus d’outils

Face aux discours de haine en ligne, une majorité de personnes reste silencieuse, par manque de temps ou tout simplement manque d’arguments. Pour pallier cela, le think tank Renaissance numérique a créé «Seriously» en 2015, une méthode pour accompagner les internautes afin d’apprendre à répondre à la haine et à dépassionner les débats. Créé à l’origine dans le but d’aider des associations comme SOS homophobie ou SOS Racisme sur les réseaux sociaux, le site a aujourd’hui une portée plus vaste.

[…]

L’importance de la session commentaires

[…]

Pourtant, nous connaissons aujourd’hui le pouvoir de ces derniers sur le lectorat. En 2015, une équipe de recherche a prouvé que la perception d’un article était modifiée par les commentaires correspondant sur Facebook. Les scientifiques ont fait lire le même article à des volontaires, avec une variation de mentions «j’aime» et de commentaires. Plus le nombre de commentaires négatifs était important, plus l’article était perçu comme peu convaincant –le nombre de «likes» était cependant loin d’avoir le même effet.

[…]

Mina et Xavier sont convaincus qu’il est nécessaire de s’organiser pour que chacun et chacune ait un véritable rôle à jouer contre la haine qui pullule dans les commentaires. Le groupe #jesuislà va permettre de réunir les internautes et «reproduire les méthodes de l’extrême droite de manière plus respectueuse», explique Mina.

[…]

Slate

Macron accueilli à Aix-la-Chapelle aux côtés de Merkel sous les sifflets, les huées et les «Macron Démission» (MàJ)
Marion Maréchal invitée à donner une conférence au Brésil par le président Jair Bolsonaro

Commentaires

Accueil
Menu
X