Plein ecran

Joué-lès-Tours (37) : Expédition punitive entre bandes ethniques, l’un des suspects reste incarcéré

15/01

Chambre d’instruction
de la cour d’appel
Sur le chef d’accusation de tentative d’assassinat, un des six suspects de l’expédition punitive du 3 septembre 2017 près du Pym’s, à Tours, détenu provisoire depuis le 20 décembre 2018, fait appel en vain de son incarcération.
Une altercation de deux bandes rivales les « Blacks » et les « Maghrébins » du Sanitas et de La Rabière (Tours et Joué-lès-Tours) sur fond de « lutte de territoires et de chasse gardée », finit mal ce 3 septembre 2017 au petit matin, près de la discothèque le Pym’s.
Un des six suspects protagonistes, Rachid, 36 ans, est mis en examen et détenu le 20 décembre 2018, quatorze mois après les faits présumés. Il lui est notamment reproché d’avoir provoqué par portable un attroupement sur un parking de Joué-lès-Tours. La bande s’est ensuite déportée vers le Sanitas et sera à l’origine des coups de feu, vers 6 h 20, qui ont valu quinze jours d’incapacité totale de travail à la victime. Celle-ci, atteinte au poumon droit, s’est fait extraire la balle. 
Rachid nie toute participation, arguant se trouver vers 4 h 56 au casino de La Roche-Posay, mais son portable aurait borné vers 5 h 13 à La Rabière puis vers 6 h au Sanitas.

[…]

La cour confirme l’ordonnance de placement en détention provisoire.

La Nouvelle République

Lettres aux Français : les sénateurs vent debout après la « provocation » de Macron sur le Sénat
67% des Français approuvent le mouvement des Gilets Jaunes (+7pts) - Elabe/BFMTV

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu