Plein ecran

Strasbourg (67): L’attentat était prémédité

14/01

Selon les derniers éléments de l’enquête, dont « Le Monde » a eu connaissance, le djihadiste cherchait des armes depuis plusieurs semaines et avait confié à sa mère son « intention de mourir ».

C’est désormais acquis. Contrairement à ce que laissaient penser les premières investigations, l’attentat du marché de Noël de Strasbourg, le 11 décembre 2018, était bien un acte prémédité. Recherche d’armes, vidéo de revendication, envie de mourir confiée à son entourage, etc., Cherif Chekatt, le djihadiste qui a tué cinq personnes et en a blessé onze autres ce soir-là, allait tôt ou tard passer à l’acte. A la veille du drame, il était depuis plusieurs semaines en plein préparatifs, selon les derniers développements de l’enquête judiciaire dont Le Monde a pu avoir connaissance.

[…]

Le Monde

Vers la fin du Gouvernement Philippe ? le recasage des membres de cabinet commence
Bordeaux (33) : un pompier Gilet Jaune dans le coma après avoir été touché par un tir de flash-ball dans la tête

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu