Plein ecran

Congo : Troposphère 6, le programme spatial soutenu par des Suisses, rêve de tutoyer les étoiles

14/01

À l’instar de la Russie, des USA, de l’Europe et de la Chine, un programme spatial existe bel et bien en République démocratique du Congo (RDC). Deux Lausannois soutiennent le lancement de sa prochaine fusée, Troposphère 6.

C’était il y a dix ans, en septembre 2009, que le lancement d’une fusée congolaise, Troposphère 5, était immortalisée dans un reportage de France Ô, qui se termine par l’envol à l’horizontale de l’engin et son crash. La vidéo de deux minutes crée le buzz sur le web, et est visionnée près de 800.000 fois.

Si bon nombre d’internautes y voient un objet de moquerie, ce n’est pas le cas du metteur en scène lausannois Christian Denisart. « En voyant le reportage, je me suis dit qu’il y a en fait plein de choses qui avaient marché, que ce n’était pas du tout un échec. » (…)

Pour aider le projet à se concrétiser, Christian Denisart et Daniel Wyss, réalisateur au sein du collectif Climage, lancent en 2018 un projet de financement participatif en Suisse. Le crowdfunding n’aboutit pas, mais fait connaître le programme spatial congolais qui rêve d’orbite.

Une fusée à 50.000 francs

Une nouvelle levée de fonds en ligne sera lancée début février, avec la venue à Lausanne de l’ingénieur congolais. Son objectif: récolter 10.000 francs pour compléter les 50.000 nécessaires à la construction de la fusée. Un montant dérisoire, mais suffisant, explique l’ingénieur congolais à la RTS: « C’est faisable grâce à une approche que nous avons développée ici et que j’appellerais « approximations multiples », très empirique, parce qu’on ne dispose pas des moyens nécessaires pour faire comme les autres.« 

Pour éviter des coûts de fabrication exorbitants, l’équipe de 20 personnes « africanautes » utilise les moyens du bord en les perfectionnant. Pour les fusées test, des boîtes à la lait ont servi de fuselage, et les composants électroniques récupérés dans des décharges.

[…]

RTS

(Merci à Katza)

Grèce : l'amiral Evangelos Apostolakis nommé ministre de la Défense après la démision de son prédécesseur opposé au nouveau nom de la Macédoine
Le généticien James Watson, pionnier de l'ADN et prix Nobel, déchu de ses titres pour ses propos controversés sur la race et l'intelligence

Commentaires

Accueil
Menu
X