Plein ecran

5.500 places supplémentaires: « En 2019, la capacité du parc d’hébergement pour demandeurs d’asile devrait atteindre plus de 97.000 places »

12/01

L’Etat veut créer 5.500 places d’hébergement pour les demandeurs d’asile et les réfugiés en 2019

Selon une instruction de l’Intérieur aux préfets, l’Etat compte créer 5.500 places d’hébergement pour les demandeurs d’asile et les réfugiés qui se retrouvent à la rue. 

L’Etat compte réduire le nombre de demandeurs d’asile et de réfugiés à la rue en créant cette année 5.500 places d’hébergement supplémentaires, tout en accélérant la sortie des déboutés encore logés dans les centres dédiés, selon une instruction de l’Intérieur aux préfets.

Plus de 97.000 places en 2019. « En 2019, la capacité du parc d’hébergement pour demandeurs d’asile devrait atteindre plus de 97.000 places », contre 86.510 en 2018, avec notamment la création de 3.500 places nouvelles (le reste venant de la transformation de dispositifs existants), affirme cette circulaire datée du 31 décembre. En effet, la demande d’asile « se maintient à un niveau élevé en France » avec une hausse de « 19% à l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) », par rapport aux 100.000 dossiers reçus en 2017.

L’Etat a l’obligation d’héberger les demandeurs d’asile. Pour les réfugiés l’objectif est de créer 2.000 places associant hébergement et accompagnement social, en plus des 5.200 déjà existantes. L’Etat a l’obligation d’héberger les demandeurs d’asile, ou à défaut de leur verser une allocation légèrement majorée, mais on estime qu’un peu plus d’un sur deux seulement accède au dispositif (les autres sont logés par des proches, par le 115, ou se retrouvent à la rue). En revanche, « plus de 17.400 places » du dispositif d’hébergement des demandeurs d’asile sont occupées par des personnes qui ne devraient pas y être: 8% de réfugiés et 11% de déboutés, rappelle la circulaire.

[…]

Europe 1

La France débordée par l'explosion du nombre de mineurs isolés étrangers
« Sale noir ! » lancé à l’humoriste Donel Jacksman : le mari de la chanteuse Priscilla, témoin, évoque "la vanne d'un maghrébin" (MàJ)

Commentaires

Accueil
Menu
X