Plein ecran

Gendarmerie : le mouvement des « Gilets Jaunes » n’a entraîné que 4,5% des blessures en service (bilan 2018)

J-4

14 décès en service et 7 453 blessés
Le directeur général a ensuite tiré le bilan de l’année écoulée, notamment au niveau des atteintes aux gendarmes. Il a d’abord rendu hommage aux disparus de 2018, parmi lesquels figuraient évidemment Arnaud Beltrame. Dans cette cour d’honneur où avait eu lieu la cérémonie d’hommage national, tous avaient en tête le sacrifice du colonel du groupement de l’Aude, tué par un terroriste à Trèbes après avoir pris la place d’un otage. Avec Arnaud Beltrame, ce sont 14 gendarmes qui ont trouvé la mort en service en 2018. Par ailleurs, le directeur général a rappelé que 33 militaires de la Gendarmerie avaient mis fin à leurs jours durant l’année écoulée.

Le front des blessés est également fourni, avec 7 453 gendarmes, a rappelé le général Lizurey, en précisant que 335 d’entre eux l’avaient été à l’occasion du mouvement des Gilets jaunes, débuté le 17 novembre. Ce mouvement a d’ailleurs donné lieu à «une mobilisation de la Gendarmerie à un niveau jamais atteint», note le directeur général. Dans ce moment difficile, «la République a besoin d’ordre et vous êtes cet ordre juste» a rappelé le ministre de l’Intérieur dans son discours. Si tous les gendarmes blessés ne l’ont pas été à l’occasion d’une agression, celles-ci sont en hausse de 12%. Un phénomène qui touche particulièrement l’outre-mer qui regroupe 23 % des violences contre les gendarmes.

lessor.org

Meurtre gratuit d'une dame de 84 ans par un migrant camerounais à Berlin : le procès s'ouvre aujourd'hui
Toulouse : il défend sa petite-amie dans un cinéma (MàJ)

Commentaires

Accueil
Menu
X