Plein ecran

Trump défend son mur : « Au fil des ans, des milliers d’Américains ont été brutalement tués par des immigrés clandestins » (MàJ)

09/01

Lors de sa première allocution à la nation depuis le bureau Ovale de la Maison Blanche, mardi 8 janvier, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a réclamé 5,7 milliards de dollars pour financer son mur à la frontière avec le Mexique qui est devenue « une barrière en acier plutôt qu’un mur en béton ».

Le républicain, qui a longtemps dénoncé l’immigration clandestine à la frontière, a choisi dans son discours de se focaliser sur des aspects « humanitaires », estimant que la situation critique est plus vaste et ne peut être résolue qu’avec l’établissement d’un mur le long de la frontière américano-mexicaine. « Notre frontière sud est la porte d’entrée de vastes quantités de drogue, dont méthamphétamine, héroïne, cocaïne et fentanyl », a ainsi décliné le 45e président des Etats-Unis.

Donald Trump a rejeté une fois de plus la responsabilité du shutdown sur les démocrates, qui, selon lui, « refusent de financer la sécurité aux frontières ».

(…) Le Monde

(…) « Quelle quantité de sang américain devra encore couler avant que le Congrès ne fasse son travail ? », a-t-il lancé, essayant de prendre ses concitoyens à partie.

« Au fil des ans, des milliers d’Américains ont été brutalement tués par ceux qui sont entrés illégalement dans notre pays et des milliers d’autres vies seront perdues si nous n’agissons pas tout de suite », a-t-il ajouté, prenant des accents dramatiques.

BFMTV

Une effigie de Marine Le Pen frappée par des enfants dans le dernier clip de Médine et Booba
Service national : l'Observatoire de la laïcité préconise d'autoriser les jeunes de 14 à 16 ans à porter des signes religieux (MàJ : refus de Blanquer)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu