Plein ecran

« Gilets jaunes » : Chantal Jouanno annonce son refus de « piloter » le débat national mais conserve son poste

08/01

Chantal Jouanno jette l’éponge. Invitée mardi 8 janvier du journal de 20 heures de France 2, la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP) a annoncé son retrait du « pilotage » du « grand débat national » voulu par Emmanuel Macron après une vive polémique portant sur sa rémunération en pleine crise des « gilets jaunes ».

Son salaire s’élève à 14 666 euros bruts mensuels, soit un revenu quasi-équivalent à celui du président de la République ou du Premier ministre, qui touchent chacun 15 140 euros bruts par mois. « C’est le salaire fixé par les autorités pour les présidents de la CNDP, quels qu’ils soient », avait expliqué lundi l’intéressée de franceinfo. « Cela ne dépend pas de moi et ça n’est pas lié au grand débat national ».

« Je comprends [que ça puisse choquer] et je pense que c’est important aussi que les gens disent pourquoi ça les choque, en quoi ça pose problème, et à la limite, s’ils veulent faire une proposition pour réviser ce salaire, ils en sont totalement libres », avait ajouté Chantal Jouanno en invitant à mettre ce sujet au programme du « grand débat ».

France TV

Miss Algérie noire : une première qui provoque un déferlement de racisme sur les réseaux sociaux
Amazon retire des produits «offensant» les musulmans

Commentaires

X
Accueil
Menu