Plein ecran

Paris. La gentrification des quartiers périphériques s’accélère : « Un changement de population s’opère »

26/12

Pour échapper à la hausse, les Parisiens vont chercher des prix abordables dans les quartiers excentrés du nord et de l’est de la capitale, dont certains augmentent à leur tour sous la pression.

Pour trouver un prix abordable dans le 18e arrondissement, il faut s’éloigner de plus en plus de la butte Montmartre et des Abbesses : cher aux artistes et aux start-uppers, « le quartier de la mairie atteint aujourd’hui 9.000 à 10.000 €/m2 pour un bien correct, contre 8.000 à 8.500 €/m2 dans la pierre de taille du boulevard Barbès« , selon Brice Moyse, directeur des agences Immopolis.

Dans ce secteur, un appartement a toutefois atteint 10.000 €/m2. Ça grimpe aussi à la Goutte-d’Or, où les prix atteignent 7.000 à 8.000 €/m2, et côté Simplon et Poissonniers, où il faut compter 6.500 à 7.000 €/m2. On peut encore trouver à Marx-Dormoy ou à la Chapelle des prix autour de 5.000 à 6.000 €/m2. […]

Nouvel Obs

Saint-Quentin (02): "Allah Akbar" Un homme écroué après avoir menacé des militaires à proximité du "village de Noël"
Hôpital public : la politique de non-remplacement et de redéploiement des personnels a atteint sa limite

Commentaires

Accueil
Menu
X