Plein ecran

Pourquoi Emmanuel Macron pourrait vivre une année 2019 pire que 2018

25/12

Sans nul doute, Emmanuel Macron a vécu en 2018 la pire année de sa jeune carrière politique. 2017 était l’année de la conquête, 2018 est devenu celle de la disgrâce. Le chef de l’Etat a perdu en quelques mois le crédit qu’il avait acquis à l’issue de sa victoire à la présidentielle et de son début de mandat où il avait multiplié les réformes réputés infaisables (SNCF, suppression de l’ISF).

1 – La croissance est en danger
Lors de l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron en 2017, la croissance était solide, le pétrole peu cher et les taux d’intérêt très bas. La conjoncture s’est en partie retournée. La croissance devrait finir l’année 2018 en hausse de 1,5%, soit 0,7 points de moins qu’en 2017. […] « On va avoir un vrai coup de frein » sur l’activité, estime Philippe Waechter qui prédit que « 2019 sera une année très compliquée sur le plan budgétaire ». La dette publique de la France se rapproche, elle, à nouveau du seuil symbolique de 100% du PIB.

2 – Le prélèvement à la source risque d’aggraver la crise sociale
[…] En janvier, de nombreux Français vont découvrir une baisse de revenus sur leur fiche de paye. Même si celle-ci n’est qu’artificielle (les impôts doivent de tout façon être payés), elle risque d’avoir un fort impact psychologique alors que beaucoup de Français se plaignent déjà d’une baisse de leur pouvoir d’achat.

3 – Il a perdu tout capital politique pour réformer
Peut-on encore réformer quand on est devenu impopulaire et qu’on a déjà cédé face à la rue? Pour Emmanuel Macron, l’équation à résoudre en 2019 risque d’être particulièrement ardue. […]

4 – Il n’a aucune solution de rechange politique
[…] Emmanuel Macron, il n’a pratiquement aucune solution de rechange sur son banc de touche politique, comme l’ont montré les deux derniers remaniements. Il ne peut donc même pas espérer faire un coup de poker politique pour relancer son quinquennat.
Le JDD

Des Gilets Jaunes ayant réveillonné sur des ronds-points partout en France réclament le RIC, la démission du gouvernement ou de Macron (MàJ)
Lyon : un clandestin marocain évite la reconduite à la frontière en agressant des policiers et en hurlant dans l'avion

Commentaires

Accueil
Menu
X