Plein ecran

L’Autriche fête deux siècles de « Douce nuit »

Déc
2018

Le chant de Noël « Douce nuit » a traversé les époques, interprété dans toutes les langues et sur tous les continents, mais c’est en Autriche, où il est né en décembre 1818, qu’il fête cette année son bicentenaire.

Cet anniversaire culminera pour la veillée de Noël lorsque la mélodie « Stille Nacht, heilige Nacht » sera entonnée autour de la chapelle du village d’Oberndorf, près de Salzbourg. C’est là, le 24 décembre 1818, qu’a résonné pour la première fois ce qui allait devenir un hymne des fêtes de fin d’année. Une église se dressait alors à la place de la chapelle.

L’auteur du texte, le prêtre autrichien Joseph Mohr, était loin d’imaginer une telle postérité pour ce cantique apaisant qu’il avait écrit, jeune, alors que l’Europe sortait tout juste des guerres napoléoniennes. C’est l’instituteur Franz Xaver Gruber, également organiste à l’église d’Oberndorf, qui composa la mélodie accompagnant les six strophes.

[…]

De premières versions anglaises du texte (« Silent night ») sont repérées dès le milieu du XIXe siècle. Depuis, « Stille Nacht » a été traduit dans près de 300 langues et dialectes, notamment colporté à travers le monde par les missionnaires chrétiens.

Source

Discrètement, Toblerone est devenu un produit halal (MàJ : avalanche de critiques et appels au boycott un peu partout dans le monde)
Billère (64) : Un trentenaire palois, Ahmed Y. mis en examen pour tentative de meurtre

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu