Plein ecran

L’audimat du remake féministe et inclusif de Charmed en chute continue.

20/12

Le reboot de la série des années 90 faisait entrer les sorcières dans un féminisme inclusif très contemporain. Qu’en reste-t-il après quelques épisodes ?
[…]
Il y avait donc de saines intentions dans le choix de prendre Charmed, à une époque où le féminisme s’infuse de plus en plus à Hollywood et dans la pop culture. Les sorcières, le « pouvoir des trois » comme symbole d’un empowerment au féminin, ça a du sens. Et choisir trois actrices latina, c’est aussi un geste politique. Le pilote est même amusant dans sa façon de coller ses idées, en mode « activisme féministe pour les nuls », un côté un peu naïf et premier degré qui le rendait attachant à défaut d’être subtil. Après presque dix épisodes, c’est déjà moins amusant et parfois problématique.
[…]
Elle entretient même des stéréotypes très contestables. Dans Kappa Spirit (1×06), la présidente d’une sororité est hantée par un fantôme vengeur qui cherche à la pousser au suicide. Dans Bug A Boo (1×08), une application de rencontre est la couverture à une sorte de démon-insecte, qui implante ses oeufs dans le corps de ses victimes.
[…]
Charmed est agaçant. Son féminisme militant est important à la télévision, spécialement sur une chaîne grand public regardée par une audience jeune (CW aux Etats-Unis). Si l’enthousiasme affichée par les premiers épisodes se justifiaient, aujourd’hui, il s’effiloche un peu. Car finalement, changer l’origine des personnages, leur sexualité et souligner « l’air du temps » à coup de punchlines féministes, ne suffisent pas à rendre la série pertinente, ouverte au monde et favorisant l’identification de minorités, si derrière, elle perpétue des schémas archétypaux et se défile quand il s’agit d’aborder les problèmes de front.
[…]

Allo Ciné

[…]
L’épisode 7 du reboot n’aurait rassemblé que 0,87 million téléspectateurs. Cela semble peu pour une série qui vient tout juste de commencer sur The CW. Cette baisse des audiences semble plutôt étrange et la chaîne ne s’y attendait probablement pas. Il faut dire que juste avant, la production avait annoncé que la chaîne américaine avait commandé plus d’épisodes pour cette première saison. Tout le monde pensait que ceci était un bon présage pour la série. Néanmoins, là on a quelques doutes pour son avenir…
[…]

mcetv

Sur Fdesouche :

Charmed, Sabrina, Buffy, Ma sorcière bien-aimée… féminisme et intersectionnalité au centre des remakes contemporains et politisés d’anciennes séries à succès

Michel Houellebecq revient avec un livre sombre et poignant
Le Danemark envoie les migrants déboutés vers une île qui abritait un ancien centre de recherche pour les maladies contagieuses animales (MàJ)

Commentaires

Accueil
Menu
X