Plein ecran

Disney a-t-il volé « Hakuna Matata » à la culture africaine ?

19/12

L’an 1994 fut une grande année pour Disney. Son Roi lion a remporté un succès phénoménal, à travers la planète entière qui plus est. Le dessin animé a généré quelque 880 millions de dollars de recettes, lui permettant de décrocher, pendant une dizaine d’années, le titre de plus gros succès d’un film animé de tous les temps. Et alors que Disney profitait de ce succès fulgurant en 1994, il a également décidé, en toute discrétion, de déposer la marque « Hakuna Matata ».

Or, aujourd’hui, l’entreprise se retrouve au cœur d’une polémique. Une pétition demande que cette marque déposée soit abandonnée. « Hakuna Matata » est le titre de la chanson devenue culte que chante le phacochère Pumba au jeune lionceau Simba dans le dessin animé de Disney. Mais cette phrase n’a nullement été tirée de l’imaginaire des studios, il s’agit en réalité d’une vraie expression swahilie qui signifie « il n’y a pas de problème ». Alors que se profile la sortie prochaine du nouveau film Le Roi lion, en juillet 2019, la question des produits dérivés qui seront vendus au même moment cristallise les attentions.

Sur Change.org, une pétition a donc vu le jour pour demander à l’entreprise de divertissement d’abandonner ses droits sur « Hakuna Matata ». Son auteur, un certain Shelton Mpala, souhaite « attirer l’attention sur l’appropriation de la culture africaine et l’importance de protéger son identité et sa culture contre son exploitation mercantile par des tiers », explique-t-il. « Des siècles durant, l’Afrique a été pillée de toutes ses plus belles œuvres d’art qui aujourd’hui trônent dans les musées les plus célèbres du monde et au sein de collections privées », poursuit-il.

(…) Le Point

Le Niger étouffe de trop d'enfants
Le Royaume-Uni veut réduire de 80% le nombre d'immigrés européens (MàJ)

Commentaires

Accueil
Menu
X