Plein ecran

Suède : la tombe d’Ebba Åkerlund toujours régulièrement profanée par le même migrant clandestin, la police ne se déplace plus même quand le père se fait attaquer

Déc
2018

Le migrant clandestin qui viole presque quotidiennement la tombe d’Ebba Åkerlund, 11 ans, a attaqué le père d’Ebba, Stefan, hier soir.

« Quand j’ai appelé la police, personne n’est venu », écrit le père sur Facebook :

« Ça devient de plus en plus fou. Quand j’ai visité la tombe de ma fille bien-aimée ce soir, il était là, et il était extrêmement menaçant. Il avait l’air encore plus terrifiant avec un oeil en moins. Étant donné qu’il a déjà sorti un couteau, je pense qu’il est capable de tout. »

« Cette fois, il m’a craché dessus, m’a attaqué et m’a semblé plus menaçant que la dernière fois que je l’ai vu. Pendant 15 minutes, je l’ai suivi avec la police au téléphone. Mais ils ne sont pas venus ! Quelle surprise… »

Stefan écrit que l’homme a été condamné à l’expulsion en 2014, mais la décision a fait l’objet d’un appel devant la Cour suprême. En 2015, il a été à nouveau condamné, pour profanation aggravée, mais a évité l’expulsion.

Le procès pour les profanations répétées de la tombe d’Ebba aura lieu en mars de l’année prochaine. Selon le père, les actes de vandalisme se poursuivent « en moyenne trois soirs par semaine ».

« Ça pourrait se finir suffisamment mal pour que je rejoigne Ebba à cause de sa maladie mentale. La police pourrait alors enfin agir », écrit-il.

Ebba Åkerlund a été tuée lors de l’attaque terroriste de Rakhmat Akilov dans Stockholm en avril 2017.

Son père a par la suite imputé la mort de sa fille à l’État suédois, qui avait permis au migrant illégal Akilov de rester en Suède.

Voice of Europe / FriaTider

Sur Fdesouche :

Suède : La tombe de Ebba Åkerlund, 11 ans à sa mort (tuée par un migrant) vandalisée à plus de 30 reprises par un migrant

Suède : la tombe d’Ebba Akerlund, 11 ans, victime de l’attentat de Stockholm, profanée deux fois en une semaine

Attentat islamiste de Stockholm : le père de la petite fille de 11 ans, morte écrasée par un camion, va attaquer l’État suédois en justice

Alain Bauer : "La radicalisation est un terme qui ne veut rien dire. Il faudrait le remplacer par djihadiser car c'est précisément le sujet"
Etats-Unis : un groupe de migrants à la frontière exige de Trump qu'il les laisse passer ou qu'il leur donne 50 000$

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu