Plein ecran

Gilets Jaunes : Édouard Philippe cède face à la pression et exclut finalement l’immigration du futur débat national (MàJ)

13/12

Gilets jaunes : Edouard Philippe exclut finalement l’immigration du futur débat national.

13/12/18

Dans la présentation faite mercredi par le gouvernement, l’immigration était le cinquième axe de la future concertation nationale, souhaitée par le gouvernement en réponse au mouvement des Gilets jaunes. Mais jeudi, le Premier ministre Edouard Philippe a fait marche arrière. Selon un récent sondage publié dans le JDD, une majorité de Français (52%) estime que l’on accueille « trop d’étrangers » dans le pays.

« On ne peut pas faire la politique de l’autruche » et « avoir peur des débats n’a jamais permis de faire avancer les sujets« , justifiait jeudi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux. Mais l’axe 5 de la future concertation nationale crée de la confusion au sein même de l’équipe gouvernementale. Lundi soir, Emmanuel Macron avait pourtant en quelque sorte préparé le terrain. […]

Mais le Premier ministre ne semble pas exactement sur cette longueur d’onde. A deux reprises, Edouard Philippe a parlé de quatre thèmes – et non de cinq – pour le débat à venir. Mercredi soir, lors d’une rencontre organisée par l’association Villes de France, selon un journaliste de l’AFP. Il y aurait également fait une allusion au débat sur l’identité nationale sous Nicolas Sarkozy qui « n’avait pas été un succès« .[…]

Le JDD


12/12/18

Conformément aux annonces d’Emmanuel Macron lundi, l’exécutif souhaite engager un « grand débat national » sur tout le territoire dans les mois à venir

L’exécutif a retenu cinq thèmes, dont la transition écologique, la fiscalité mais aussi l’immigration, pour le futur grand débat local annoncé par Emmanuel Macron pour répondre à la crise des gilets jaunes.

Le gouvernement « engage sur tout le territoire un grand débat national sur la transition écologique, la fiscalité et les services publics, l’évolution du débat démocratique et l’immigration, permettant à chaque Français de faire part de son témoignage, d’exprimer ses attentes et ses propositions de solutions », est-il indiqué dans le communiqué de compte-rendu du Conseil des ministres.

Les maires de France au coeur du débat

L’Elysée a détaillé les cinq questions qui doivent cadrer le débat, qui sera ouvert au public et s’appuyer notamment sur les mairies :

– « Comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se déplacer, se chauffer, isoler leur logement ?

– « Comment faire évoluer le lien entre impôts, dépenses et services publics pour mieux répondre aux besoins des Français ? »

– « Comment faire évoluer l’organisation de l’Etat et des autres collectivités publiques pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces ? »

– « Que signifie être citoyen aujourd’hui ? Comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté ? »

– « Quelles sont les attentes et les inquiétudes des Français relatives à l’immigration, dans un contexte de mondialisation et de laïcité parfois bousculée ? ».

(Merci à Cannavaro)

« Les décoloniaux sont en contradiction flagrante avec les valeurs de gauche »
En Angleterre, des humoristes sommés de garantir par écrit qu'ils n'offenseront personne

Commentaires

Accueil
Menu
X