Plein ecran

« Gilets jaunes ». Alain Juppé : ceux qui appellent à poursuivre la mobilisation sont « des dangers pour la démocratie »

Déc
2018

Le maire de Bordeaux appelle à « combattre » les responsables politiques qui appellent à un acte V de la mobilisation des « gilets jaunes ».

Ceux qui appellent à une poursuite du mouvement des « gilets jaunes » sont « des dangers pour la démocratie et nous devons les combattre », a réagi mardi 11 décembre sur franceinfo le maire Les Républicains de Bordeaux, Alain Juppé, au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron pour tenter de calmer la colère des « gilets jaunes ». Sans quoi les violences « se reproduiront inévitablement« , a-t-il ajouté.

« Certains veulent renverser les principes mêmes de notre état de droit et ce sont des adversaires clairement désignés« , pour Alain Juppé qui appelle à « combattre avec la plus grande énergie » les responsables « entre guillemets politiques qui veulent faire la révolution« , « parce qu’ils font courir à notre pays un risque grave« .

L’ancien Premier ministre appelle aussi les « gilets jaunes de bonne foi, ceux qui ont des revendications concrètes et pas la révolution« , à « prendre leurs responsabilités« . « Je leur lance un appel. Ils savent qu’en organisant une nouvelle manifestation samedi prochain, prétendu acte V de la revendication, ils convoquent ou invitent les casseurs à casser« . […]

francetvinfo

Sous pression des pays musulmans, le pacte de Marrakech aurait renoncé à évoquer l'égalité entre les femmes et les hommes.
André Sirois (avocat auprès de l’ONU) : "le pacte de Marrakech est un piège"

Commentaires

X
Accueil
Menu