Plein ecran

Infox : Quand Benjamin Griveaux accuse à tort le gilet jaune Christophe Couderc d’être « raciste »

11/12

Ce mardi 11 décembre, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a attiré l’attention de la presse sur la page Facebook d’un gilet jaune médiatique, qu’il juge « clairement raciste » et proche de Marine Le Pen. Problème, il s’agit d’un homonyme…

Prendre un sympathisant de gauche pour un fan de Marine Le Pen « clairement raciste » : la confusion est pour le moins fâcheuse. Surtout quand elle émane du porte-parole d’un gouvernement engagé dans la lutte contre les « fake news »… Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV ce mardi 11 décembre, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a critiqué le profil « très politisé » des gilets jaunes invités à la télévision. Sa cible ? Christophe Couderc, le gilet jaune de Paris présent la veille au soir sur la chaîne de Patrick Drahi.

Recherche Facebook à l’appui, le ministre a pointé des accointances supposées du militant avec l’extrême droite : « Ils sont quand même tous très politisés, ceux (les gilets jaunes, ndlr) qui sont sur les plateaux télé, s’est agacé le porte-parole de l’exécutif. Le Monsieur qui était hier soir sur BFM, là, Christophe Couderc, le gilet jaune de Paris, allez voir sa page Facebook, en date du mois de février. C’est un homme qui est clairement raciste et qui a un problème, manifestement, avec les musulmans, et qui partage beaucoup les publications de Marine Le Pen ». Sauf que, vérifications faites, il s’agit là… d’un homonyme. Le Christophe Couderc « de BFMTV » est au contraire un ex-salarié du Média, la web-télé de gauche, soutien de Sophia Chikirou, l’ex-directrice de la communication de Jean-Luc Mélenchon. […]

Marianne

Manu Dibango interrogé sur l'appropriation culturelle
Bruno Bonell (LREM) met en garde : "Si on faisait des référendums les gens voteraient pour la peine de mort et seraient beaucoup plus durs sur l'immigration".

Commentaires

Accueil
Menu
X